4 secteurs retenus pour une coopération plus étroite entre l’Ukraine et l’UE

4 secteurs retenus pour une coopération plus étroite entre l’Ukraine et l’UE

Ukrinform
La direction du parlement et des comités parlementaires ukrainiens, des représentants du gouvernement et les ambassadeurs des Etats membres de l'UE ont discuté des orientations du renforcement de la coopération pour l'intégration européenne de l'Ukraine lors d’une réunion qui a eu lieu le 2 juillet.

Cette information a été communiquée par l’édition gouvernemental «Ouryadovy kvartal».

Ivanna Klympush-Tsintsadze, vice-premier-ministre de l’Ukraine de l’intégration européenne et euroatlantique, a souligné lors de son discours que l’Accord d’Association était l'accord le plus ambitieux jamais conclu par l'Union européenne avec un pays tiers et il est comparable aux responsabilités des pays candidats à l'adhésion à l'UE.

Selon elle, quatre secteurs ont été retenus: l’intégration de l'Ukraine dans le secteur énergétique, y compris dans le marché européen du gaz, une coopération approfondie dans l'économie numérique, dans le domaine de la justice, de la liberté et de la sécurité et l’intensification de l'interaction dans le domaine douanier et la réglementation technique.

Ivanna Klimpush-Tsintsadze a noté que la mise en œuvre de l'Accord avait entraîné des changements qualitatifs dans la vie du pays, tant sur le plan sectoriel qu'horizontal. En particulier, parmi les changements horizontaux figure une augmentation des exportations de l'Ukraine vers les pays de l'UE en 2017 de 40,5% et des importations de l'UE vers l'Ukraine de 41,9%. Entre l'Ukraine et les pays de l'UE, le seul domaine juridique dans l’activité des entreprises fonctionne déjà sur la base des principes et des exigences du droit de l'UE. Un système de surveillance du marché est mis en place sur la base des principes existant dans les pays européens. La mise en œuvre d'un plan d'action global de l'accord a été approuvée et lancée, ce qui a permis d'identifier les goulots d'étranglement du processus d'intégration européenne dans son ensemble. Cette analyse a aidé à établir une feuille de route claire de l'interaction entre le gouvernement et le parlement, à identifier les priorités communes pour la mise en œuvre de l'accord avec l'UE et à organiser correctement les ministères et la coordination inter-institutions.

En parlant des changements sectoriels Ivanna Klympush-Tsintsadze a déclaré que les progrès les plus importants pouvaient être constatés dans les secteurs éducatif et financier, l'efficacité énergétique et l'esprit d'entreprise, l'amélioration du cadre réglementaire de la réglementation bancaire et la supervision. Cependant, il y a des secteurs dans lesquels la mise en œuvre des réformes nécessaires ne se déroule pas aussi rapidement que souhaité. À titre d’exemple, on peut citer les secteurs de la santé publique, la réforme du secteur scientifique national, l’adaptation de la législation de l'Ukraine aux normes européennes dans le transport et les services postaux.

Le vice-premier ministre a remercié les députés pour leur coopération efficace dans la mise en œuvre des projets de loi sur l'intégration européenne et a noté que ces résultats ne peuvent être mis en œuvre avec succès qu'avec le soutien des partenaires internationaux. Ivanna Klimpush-Tsintsadze a également souligné la nécessité d'accroître la capacité institutionnelle des autorités responsables de la coordination de l'intégration européenne. En particulier, le Bureau gouvernemental pour la coordination de l'intégration européenne et euro-atlantique manque de spécialistes, ses collaborateurs actuels étant submergés de travail.

Iryna Herachtchenko, premier vice-président de la Verkhovna Rada d'Ukraine, a déclaré qu'avant le sommet Ukraine-UE, le Parlement devrait adopter une déclaration sur le renforcement des mesures d'association politique et d'intégration économique de l'Ukraine avec l'UE.

Hugues Mingarelli, le chef de la Représentation de l'UE en Ukraine, a souligné qu'il était important de comprendre les vues de l'Ukraine sur le développement des relations avec l'UE à la veille du sommet Ukraine-UE. Il a noté que la condition préalable à une mise en œuvre réussie de l'Accord était une coordination de qualité des efforts du gouvernement et du parlement, ainsi que la coordination des travaux dans ce sens au sein du gouvernement lui-même.

Selon Hugues Mingarelli, en introduisant des changements européens l’Ukraine a obtenu de nombreuses réussites, mais il est nécessaire que plusieurs ministères effectuent d'urgence des travaux d'élaboration de projets de loi sur l'intégration européenne au cours des deux prochains mois. En outre, selon lui, il est nécessaire de hiérarchiser les efforts et de surveiller le travail pour identifier les faiblesses, ainsi que d'accroître la communication des changements liés à l’intégration européenne pour la population ukrainienne.

EH


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2020 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-