Petro Porochenko dévoile les résultats de sa participation au sommet de l’OTAN (vidéo)

Petro Porochenko dévoile les résultats de sa participation au sommet de l’OTAN (vidéo)

174
Ukrinform
Petro Porochenko, président de l’Ukraine, estime qu’il est impossible de ne pas se rendre compte des changements qui se déroulent actuellement dans le pays.

Il a fait cette déclaration lors d’une conférence de presse à Bruxelles à l’issue du sommet de l’OTAN.

«Je pense que nous avons vraiment avancé, il est impossible de ne pas s’en rendre compte, il est impossible de ne pas s’apercevoir des changements dans les Forces armées, il n’est pas possible de ne pas s’apercevoir des changements dans le domaine de l’armement, dans le domaine de la sécurité et de la défense, il est impossible de ne pas s’apercevoir  du principe de la politique extérieure de notre pays», a-t-il dit.

Il a souligné que les participants au sommet avaient confirmé que l’Ukraine aurait ses chances de devenir membre de l’Alliance.

«La position clé qui se dresse devant l’Ukraine est une adhésion à l’OTAN. Je reste ferme sur ces positions. Je suis heureux car la plupart des Ukrainiens soutiennent cette position. Aujourd’hui, nous sommes dans l’obligation de faire notre devoir. Et je souligne que tous ceux qui sont intervenus ont confirmé la perspective de notre adhésion à l’OTAN», a-t-il déclaré.

Selon le président ukrainien, la position conjointe de tous les membres de l’OTAN concernant la guerre en Ukraine est reflétée dans la déclaration résumant les résultats du sommet. 

«Nous avons enfin cessé de dire que l’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN fâcherait la Russie. Et je tiens à vous rappeler que, quand la Russie a annexé illégalement la Crimée et nous a attaqués à l’est de notre État, notre pays avait un statut de non-aligné. Et je suis persuadé que la position de tous les membres de l’Alliance est aujourd’hui reflétée dans la déclaration résumant les résultats du sommet», a-t-il déclaré. 

En outre, le président ukrainien a déclaré que la Russie avait détruit le système de sécurité d’après la guerre et l’OTAN restait le seul mécanisme fiable de défense.

«Pourriez-vous vous imaginer que pratiquement 3 000 soldats ukrainiens ont été tués? Plus de 10 000 civils ont été tués. Qui est responsable de ces victimes innocentes? Et bien, c’est Poutine», a-t-il

Le chef de l'État ukrainien a souligné que le système actuel de sécurité, basé sur le Conseil de sécurité des Nations Unies et la décision unanime des membres permanents, avait été détruit, « Quand l'un des membres du Conseil de sécurité des Nations unies est l'agresseur, ce mécanisme ne fonctionne plus, il est complètement détruit ».

Selon Petro Porochenko, «La pratique démontre qu'un seul mécanisme est efficace: c'est l'OTAN. Il n'y a pas d'autre mécanisme. Et notre pays ne veut pas attaquer qui que ce soit, mais il veut seulement protéger sa souveraineté, son indépendance et son intégrité, et il est prêt à coopérer et être membre de l'OTAN ».

Le président a rappelé que l'Ukraine avait une autre garantie de sécurité - le Mémorandum de Budapest. «L'État ukrainien était le troisième plus grand pays nucléaire du monde. Si l'Ukraine avait un arsenal nucléaire, serait-elle l’objet d'une agression? Jamais. Conformément à la stratégie de non-prolifération, nous avons donné le troisième arsenal et reçu en retour la garantie des États-Unis, de la Grande-Bretagne, de la France, de la Chine et de la Russie. Où sont ces garanties?», a-t-il souligné.

Le chef de l’État ukrainien a également souligné que la question de la libération des prisonniers politiques ukrainiens avait été abordée à toutes les réunions au sommet, notamment lors de son entretien avec Recep Tayyip Erdoğan, président turc, et Emmanuel Macron, président français.

Et bien entendu, une question que le président ukrainien n’a pas manqué d’aborder a été celle de la construction du gazoduc Nord Stream 2. Il a exprimé sa certitude que les pays européens qui comprenaient le véritable objectif du projet Nord Stream 2 étaient de plus en plus nombreux.

«Je souligne une fois de plus qu’il ne s’agit pas d’un projet économique, mais purement politique, dont l’objectif est de porter un coup à l’Ukraine et à d’autres pays européens et membres de l’OTAN et qui représente des risques, y compris pour l’économie européenne. Pourquoi prévoit-on de dépenser des dizaines de milliards d’euros afin de rendre l’économie européenne moins efficace, moins concurrentielle et rendre la politique énergétique de l’UE plus dépendante de la Russie?! Plus le temps passe, plus nombreux sont les pays européens qui se rendent compte de l’objectif réel du Nord Stream 2», a précisé Petro Porochenko.

Lire aussi : Stoltenberg: Aucun des pays de l'OTAN ne reconnaît l'annexion de la Crimée

EH

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-