Les essentiels de la semaine du 14 au 15 juillet

Les essentiels de la semaine du 14 au 15 juillet

110
Ukrinform
Voici une sélection des informations les plus importantes du week-end du 14 au 15 juillet en Ukraine : 300 violations de la trêve en deux semaines, le nombre de prisonniers du Kremlin serait sous-estimé, l'Ukraine a ouvert un centre des visas à Téhéran, un citoyen ukrainien condamné à 8 ans de colonie ferme par la cour de la Crimée serait transféré en Russie.

1/ Défense: la situation reste tendue, 300 violations de la trêve enregistrée depuis son début

Malgré la nouvelle trêve, les combattants pro-russes continuent d’attaquer les positions des militaires ukrainiens. Le 14 juillet, ils ont violé la trêve à 23 reprises, dont une fois avec des mortiers de calibre 120mm. Ce jour-là, deux militaires ukrainiens ont été blessés. Le 15 juillet, les combattants pro-russes ont violé la trêve à 5 reprises, sans utiliser d’armes lourdes. Selon les données du Service de renseignement, durant ce week-end, un combattant pro-russe a été tué et trois autres ont été blessés.

Iryna Herachtchenko, première adjointe du président de la Verkhovna Rada de l’Ukraine, a déclaré que depuis le début de la nouvelle trêve, dite «des céréales», entrée en vigueur il y a deux semaines, les combattants pro-russes avaient attaqué les positions des militaires ukrainiens à 300 reprises, plus d’une dizaine de militaires ukrainiens avaient été blessés.

Iryna Herachtchenko et sa collègue Iryna Friz préparent un nouveau projet de loi sur l’activité anti-mine. Il serait déposé à la Rada cette semaine. Selon différents calculs, plus de 7000 hectares de terre dans le Donbass sont minés.

Lire aussi : Donbass: 24 attaques, deux militaires ukrainiens blessés

2/ Politique: le nombre de prisonniers du Kremlin serait sous-estimé

Selon Tamila Tacheva, coordinatrice de l’organisation civique «S.O.S. Crimée», le nombre de prisonniers politiques ukrainiens détenus par le Kremlin serait bien supérieur à 70 personnes.

«Ces 70 personnes, dont les activistes civils parlent, c'est juste la pointe de l'iceberg. En vérité, il y en a beaucoup plus. Par exemple, au moins 16 personnes considérées comme disparues ont été en réalité kidnappées. Et nous ne savons pas où elles sont. Peut-être qu’elles sont mortes. Peut-être qu'elles sont dans des lieux de privation de liberté sur le territoire de la Fédération de Russie», a-t-elle déclaré.

L'Ukraine a ouvert un centre des visas à Téhéran. Cette information a été rapportée par le service de presse du ministère des Affaires étrangères de l’Ukraine. «Le centre des visas de l'Ukraine en République islamique d'Iran ouvre le 15 juillet 2018. Le fonctionnement du centre des visas sera assuré par VF Worldwide Holding Ltd», peut-on lire dans le communiqué.

Le centre des visas ne fournira un soutien technique que pour les dossiers des visas et une assistance pour les demandeurs, les décisions concernant la délivrance ou le refus des visas seront prises, comme auparavant, par le consulat de l'ambassade d'Ukraine en République islamique d'Iran.

Lire aussi: Porochenko: Tous les pays de l’OTAN soutiennent l’idée d’une mission de la paix pour le Donbass

3/ Société: les prix des tickets de transport ont doublé à Kyiv, un prisonnier politique ukrainien serait transféré sur le sol russe

À partir du 14 juillet 2018, de nouveaux tarifs ont été établis pour les transports en commun à Kyiv. Ils concernent le métro, le bus, le tramway, le téléphérique et le train urbain. Ceci est rapporté par le portail officiel de Kyiv, se référant à l'ordre correspondant signé de l'administration d'Etat de la ville de Kyiv. Désormais, le coût d’un voyage dans un transport commun à Kyiv coûtera 8 UAH au lieu de 4.

Yevhen Panov, un citoyen ukrainien condamné à 8 ans de colonie ferme par la cour de la Crimée contrôlée par les autorités pro-russes, serait transféré en Russie. Cette information a été communiquée par Olga Skrypnyk, présidente du Groupe de défense des droits de l’homme de Crimée.

«Il sera transféré en Russie, car il n’y a aucune colonie ferme sur le territoire de la Crimée. Mais aussi pour rompre ses liens avec sa famille, pour que ses proches, ses avocats et les défenseurs des droits de l’homme aient plus de difficultés à le joindre», a-t-elle déclaré.

Lire aussi : Le jour de l’anniversaire d’Oleg Sentsov, une manifestation en son soutien a eu lieu à Paris

EH

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-
*/ ?>