Un journaliste américain à propos du MH17: les Russes ont délibérément tiré  sur un avion de passagers

Un journaliste américain à propos du MH17: les Russes ont délibérément tiré sur un avion de passagers

349
Ukrinform
Le Boeing malaisien n'a pas été abattu par erreur et probablement que la victime d'une provocation aurait dû être un avion de passagers russes qui se trouvait à proximité.

Telle est l'opinion exprimée en direct sur la chaîne Espreso.tv par David Satter, journaliste américain, consultant dans l’enquête sur la catastrophe du MH17 et auteur de livres sur les crimes de la Russie de Poutine concernant des explosions de maisons et des crimes commis par le régime soviétique.

« Auparavant, je supposais qu’ils ne l’avaient pas délibérément abattu. Je pensais qu'ils avaient donné cette installation «Buk » aux séparatistes qui ne savaient pas comment l'utiliser et qui avaient tiré sur un objet obscur, détruisant accidentellement un avion civil. Maintenant, nous savons que ce n'est pas le cas. En fait, il a été identifié à l’aide de l’organisation Bellingcat  qui a déterminé qu’il s’agissait d’une unité russe spécialisée qui avait traversé la frontière avec cette installation, qui avait planifié cette opération et l'avait faite avec l’équipage, lui aussi venu de Russie », a déclaré le journaliste.

Il a également souligné qu « il était absolument impossible de confondre un avion de passagers avec un avion cargo utilisé par les troupes ukrainiennes. Et le Boeing 777 est un énorme avion, très puissant, doté de deux sources de chaleur, qui peut être capturé par des équipements faisant partie de l’installation « Buk ».

En outre, « une personne compétente aurait pu déterminer au son, car il faut être bien entraîné pour gérer un système tel que « Buk », et aurait pu distinguer cet avion visuellement, à son bruit », explique l'expert.

Il note également que « Buk » a été placé juste sous l'un des couloirs les plus fréquentés pour les avions de passagers: « Ceux qui ont participé à cette opération ne pouvaient pas l'ignorer car, depuis l'époque soviétique, quand l'Ukraine et la Russie ont étudié tout cela dans des institutions conjointes, tout le monde a appris à localiser ces corridors ».

En outre, l'expert note que «ceux qui ont tiré et abattu cet avion ont attendu 5 heures près de l'endroit d’où ils tiraient. Que signifie cela? Qu'ils attendaient un objet. Lorsqu'on leur a dit que l'objet approchait, ils y sont allés et ont tiré. Je ne vois pas la possibilité que cela ait été fait par erreur », souligne le journaliste.

Selon David Satter, il s’agissait d’une provocation visant à « diffamer l’Ukraine et, d’une manière ou d’une autre, à créer un contexte propice à l’invasion et à l’expansion des hostilités ».

Il y a un autre « problème très mystérieux et important car ils voulaient vraiment détruire l'avion malaisien ou bien détruire un autre avion qui se trouvait à proximité, par exemple l'avion de passagers russes qui volait de Moscou à Larnaca. Peut-être, ont- ils estimé qu'en détruisant l'avion russe, ils pourraient justifier une offensive sur la moitié de l'Ukraine. Et, comme ce n'est pas triste et affreux, nous ne pouvons pas supprimer cette version car elle est très logique », souligne l'expert américain.

Lire aussi: La Russie va devoir assumer sa responsabilité pour l’attentat contre le MH17

EH

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-
*/ ?>