Artyom Sytnyk : Grâce à l'Agence nationale anti-corruption, l'Ukraine pourrait récupérer 6 milliards d’UAH

Artyom Sytnyk : Grâce à l'Agence nationale anti-corruption, l'Ukraine pourrait récupérer 6 milliards d’UAH

98
Ukrinform
Le montant des fonds qui peuvent être récupérés par l'Etat grâce aux revendications du Bureau national anticorruption de l'Ukraine s’élève à 6 milliards d'UAH.

Cette déclaration a été faite à Ukrinform par Artyom Sytnyk, directeur de l'Agence nationale anti-corruption, lors d'une conférence de presse « La présentation du rapport sur les résultats de l'Agence nationale anti-corruption dans la moitié de 2018 ».

« Le Bureau national anticorruption poursuit activement ses travaux, car les programmes de corruption qui font l’objet d’une enquête sont souvent associés à des opérations illégales effectuées par des principaux dirigeants d’entreprises publiques. Cela est particulièrement vrai pour les marchés publics. Au cours des six derniers mois, 23 décisions ont été prises suite à des réclamations de l'Agence pour un montant de près de 1,5 milliard d’UAH. Cela donne l'occasion de reverser ces fonds dans les caisses de l'État. A ce jour, le montant total des réclamations est de 6 milliards d'UAH » , a déclaré Sytnyk.

Il a également précisé que la somme des poursuites dans l'affaire de l'entreprise « Ukrnafta » est de 1 milliard d'UAH et a rappelé la pression exercée sur les juges qui ont examiné ces demandes.

L'Agence nationale de lutte contre la corruption s'apprête à délivrer des actes de suspicion dans les affaires où apparaissent des députés ukrainiens.

« Il y a des développements intéressants dans certains cas, des projets de suspicion dans le travail conjoint avec les leaders de la procédure dans les affaires où figurent, en outre, des députés ukrainiens », a déclaré Sytnyk. Il a ajouté que les enquêteurs envisageaient d’envoyer des affaires impliquant les députés au Bureau du procureur spécialisé anti-corruption afin d'atteindre la Verkhovna Rada. Dans le même temps, le directeur du NABU n'a pas nommé les noms des députés pour lesquels des projets de suspicion avaient été préparés.

Lire aussi : La lutte contre la corruption : La Banque mondiale donne des recommandations concernant le Bureau du Procureur

EH

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-
*/ ?>