L'Ukraine appelle à nouveau le monde à accroître la pression sur la Russie pour libérer Baloukh et Sentsov

L'Ukraine appelle à nouveau le monde à accroître la pression sur la Russie pour libérer Baloukh et Sentsov

316
Ukrinform
Le ministère des Affaires étrangères de l'Ukraine appelle le monde à accroître la pression sur la Russie pour libérer les prisonniers politiques ukrainiens Volodymyr Baloukh et Oleg Sentsov.

La porte-parole du ministère des Affaires étrangères ukrainien, Mariana Betsa, a posté cette information sur son compte Twitter :

« Volodymyr Baloukh a entamé une grève de la faim il y a 177 jours et Oleg Sentsov l'a fait il y a 121 jours. Nous appelons nos partenaires à augmenter la pression sur la Fédération de Russie pour les libérer », a écrit Mme Betza.

Volodymyr Baloukh, un agriculteur de Crimée et activiste pro-ukrainien, a été arrêté le 8 décembre 2016 par le FSB. Selon sa femme, les agents des services secrets sont venus perquisitionner son domicile, à Serebryanka, dans la région de Razdolnensk en Crimée. Les membres du FSB ont déclaré avoir trouvé 90 cartouches de munitions et des engins explosifs.

Il a été condamné le 4 août dernier à 3 ans et 7 mois de prison ferme et à une amende de 10 000 roubles par la Cour de la région de Razdolnensk en Crimée annexée. Le 14 mars dernier, la Cour suprême de Crimée contrôlée par le Kremlin a changé le verdict dans l’affaire de l'activiste ukrainien Volodymyr Baloukh en le condamnant à 3 ans et 5 mois d'emprisonnement dans une colonie pénitentiaire et lui infligeant une amende d'environ 4 600 hryvnias.

Volodymyr Baloukh a entamé le 19 mars une grève de la faim pour dénoncer les mauvais traitements dont il se dit victime de la part de l'administration pénitentiaire russe en Crimée occupée.

L'équipe de défense de Baloukh et les défenseurs des droits de l'homme affirment qu'il est devenu victime de la répression à cause de sa position pro-ukrainienne (le drapeau ukrainien accroché dans la cour de sa maison).

Oleg Sentsov, militant et activiste très actif durant l'Euromaïdan et les premiers mois d'invasion russe de la Crimée, il a été arrêté en mai 2014 par le Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie (FSB) sous l'accusation de « préparation d'actes terroristes » et condamné en août 2015 à 20 ans de réclusion.

Selon son avocat, Dmitry Dinze, qui a rendu visite au prisonnier le 7 septembre dernier, Oleg Sentsov a du mal à sortir du lit car son état de santé s’est considérablement détérioré.

Lire aussi: L'Union européenne a de nouveau appelé la Russie à libérer Oleg Sentsov

kh

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «Publicités» et «PR» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-
*/ ?>