La IXe réunion des ministres des Affaires étrangères des pays du Partenariat oriental se déroule à Luxembourg

La IXe réunion des ministres des Affaires étrangères des pays du Partenariat oriental se déroule à Luxembourg

176
Ukrinform
Les ministres des Affaires étrangères des pays du Partenariat oriental se réuniront le lundi 15 octobre à Luxembourg pour évaluer les résultats de cette initiative et les perspectives d'avenir.

La rencontre se tiendra dans le cadre de la réunion du Conseil de l'UE au niveau des ministres des affaires étrangères, présidée par la haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.

« Nous serons heureux d'accueillir les ministres des Affaires étrangères des six pays - nos partenaires orientaux, avec lesquels nous tiendrons une réunion ministérielle ... Le partenariat oriental est un élément clé de notre politique étrangère. Cette réunion ministérielle constituera un point important non seulement pour examiner les relations bilatérales des diverses formes de partenariat, mais également un travail conjoint que nous avons mené dans le cadre du partenariat oriental dans son ensemble », a déclaré la chef de la diplomatie européenne.

Les ministres des États membres de l'UE ainsi que les ministres des Affaires étrangères d'Arménie, d'Azerbaïdjan, de Biélorussie, de Géorgie, de Moldavie et d'Ukraine participeront à la réunion. Avec les partenaires européens, les représentants des pays du partenariat oriental résumeront les résultats préliminaires de la mise en œuvre des engagements pris dans le cadre du partenariat, y compris la réalisation des priorités de l'initiative «20 réalisations avant 2020».

La délégation ukrainienne est dirigée par le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Pavlo Klimkine.

Hier, 15 octobre, le ministre ukrainien s'est déjà entretenu avec le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg.

Selon le service de presse du ministère des Affaires étrangères de l'Ukraine, les parties ont discuté des défis de sécurité communs auxquels sont confrontés les États membres de l'OTAN et l'Ukraine, en particulier de la situation en matière de sécurité dans les mers Noire et d’Azov.

Lors des discussions concernant les domaines de la coopération pratique, Klimkine a demandé à Stoltenberg d'intensifier les travaux des fonds fiduciaires de l'OTAN, destinés à renforcer la sécurité des entrepôts de munitions en Ukraine, ce qui est particulièrement pertinent compte tenu des récents événements survenus à Ichnya, dans la région de Tchernihiv.

Jens Stoltenberg et Pavlo Klimkine ont également discuté des activités des mécanismes de travail d'un partenariat spécial entre l'Ukraine et l'OTAN, notamment des réunions de la Commission Ukraine-OTAN au niveau ministériel.

Le ministre des Affaires étrangères de l'Ukraine s'est également entretenu avec son homologue hongrois, Péter Szijjártó, au sujet des relations entre les deux pays après le scandale avec le consul hongrois qui avait distribué les passeports hongrois aux citoyens ukrainiens. Entre outre, ils ont discuté d'une pétition à propos de la déportation des hongrois de Transcarpatie, enregistrée récemment sur le site de la Verkhovna Rada de l'Ukraine.

« Au cours de la réunion avec Péter Szijjártó, nous avons abordé le sujet de cette pétition. J’ai immédiatement précisé que cette pétition était contraire à la législation ukrainienne. C’est effectivement  la tâche de la Verkhovna Rada de l'Ukraine de gérer cette pétition, mais  celle-ci  offre une occasion aux médias hongrois, mais aussi russes, d'aborder constamment cette question », a déclaré le chef de la diplomatie ukrainien.

Il a reconnu que ceux qui ont un deuxième passeport violaient la législation ukrainienne en vigueur. Mais cela ne signifie pas que ces personnes doivent être déclarées criminelles, car une question aussi délicate doit être résolue de manière cohérente et équilibrée.

Quant au ministre des Affaires étrangères hongrois, il a déclaré que cette pétition était « parmi les quatre problèmes » qui ne permettent pas de progresser dans le processus de stabilisation des relations bilatérales entre l'Ukraine et la Hongrie.

« Nous voyons en fait un appel à l'expulsion du peuple. C'est inacceptable. J'espère que la partie ukrainienne va résoudre ce problème. Au moins, la discussion d'aujourd'hui avec Pavlo Klimkine nous permet d'espérer qu'une solution constructive sera trouvée », a déclaré le diplomate hongrois avant d'expliquer que les trois autres problèmes dans les relations entre les deux pays portaient sur la version actuelle de la loi sur l'éducation de l'Ukraine, le projet de loi sur les langues des minorités d'État et la publication de données sur les fonctionnaires ukrainiens d'origine hongroise sur le site Web « Mirotvorets ».

Lire aussi : Klimkine participera à la réunion des ministres des Affaires étrangères du Partenariat oriental

EH

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. • Les informations avec la mention "Publicité" et "PR", ainsi que des matériaux du bloc "Communiqués" sont publiés en vertu des droits de publicité et le seul responsable de leur contenu est l'annonceur.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-