L'Union européenne demande à la Russie de libérer immédiatement les otages ukrainiens

L'Union européenne demande à la Russie de libérer immédiatement les otages ukrainiens

Ukrinform
L'Union européenne exprime sa solidarité avec les citoyens ukrainiens qui ont été arrêtés illégalement par les autorités de la Fédération de Russie, et exige leur libération immédiate et la fourniture de soins médicaux d'urgence à ceux qui en ont besoin.

La déclaration correspondante a été publiée le jeudi 10 janvier par un représentant du Service de l’action extérieure de l’Union européenne.

«Pavlo Grib, un citoyen ukrainien handicapé âgé de 20 ans, a été enlevé le 24 août 2017 en Biélorussie et détenu par les autorités russes sans aucune accusation précise. L'Union européenne s'attend à ce qu'il soit libéré immédiatement et ait accès aux soins médicaux spéciaux dont il a besoin. Les médecins ukrainiens doivent obtenir l'autorisation de l'examiner pendant qu'il est encore en détention, ce qui est requis par une récente décision de la Cour européenne des droits de l'homme», peut-on lire dans le communiqué.

Le communiqué note également la demande de libération du militant des Tatars de Crimée, Edem Bekirov, arrêté le 12 décembre 2018 après son arrivée sur la péninsule de la Crimée illégalement annexée par la Russie. «Bekirov a également besoin de soins médicaux quotidiens, nécessaires en raison de son état de santé. Nous attendons sa libération sans délai et la fourniture d’un accès immédiat à des soins médicaux appropriés», soulignent les auteurs du document.

L'Union européenne souligne que tous les citoyens ukrainiens détenus illégalement dans la péninsule de Crimée et en Russie, ainsi que les équipages des navires capturés par la Russie le 25 novembre, doivent être libérés immédiatement. Les observateurs internationaux des droits de l'homme devraient bénéficier d'un accès complet, gratuit et continu à la péninsule de Crimée.

L'Union européenne reste attachée à la mise en œuvre intégrale de la politique de non-reconnaissance de l'annexion illégale de la Crimée et de Sébastopol, indique le communiqué.

Lire aussi : Mykola Karpiuk, un otage ukrainien du Kremlin, n’a pas vu son fils et son épouse depuis 5 ans

EH

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-