L'APCE reconnaît que les marins ukrainiens, capturés par la Russie, sont des prisonniers de guerre

L'APCE reconnaît que les marins ukrainiens, capturés par la Russie, sont des prisonniers de guerre

Ukrinform
L’APCE demande officiellement à la Russie de traiter les marins ukrainiens, capturés dans la région du détroit de Kertch, conformément à la Convention de Genève concernant les prisonniers de guerre.

Comme l’a relevé l’envoyé spécial d’Ukrinform à Strasbourg, cela est indiqué dans la résolution de l'APCE « L'escalade des tensions autour de la mer d'Azov et du détroit de Kertch et la menace à la sécurité européenne », adoptée ce jeudi à Strasbourg.

Il s'agit du premier document international qui reconnaît officiellement le statut de prisonniers de guerre des marins ukrainiens capturés dans la région du détroit de Kertch. Il appelle Moscou à les libérer immédiatement.

La résolution a été votée par 103 délégués - 16 abstentions et 3 contre.

L'APCE appelle également la Fédération de Russie à garantir le libre passage des navires dans la mer d'Azov et le détroit de Kertch.

L'Assemblée se déclare profondément préoccupée par l'escalade des tensions entre la Fédération de Russie et l'Ukraine dans la région de la mer d'Azov et le détroit de Kertch depuis le 25 novembre 2018, lorsque des navires de l'armée ukrainienne se sont faits attaqués par les Russes.

« L'Assemblée condamne l'utilisation de la force militaire par la Fédération de Russie contre les navires de guerre ukrainiens et leurs équipages », peut-on lire dans le document.

Dans le même temps, l'Assemblée appelle les parties russe et ukrainienne à se conformer aux accords existants sur la mer d'Azov et le détroit de Kertch et à s'abstenir de toute démarche susceptible d'exacerber les conflits juridiques entre l'Ukraine et la Fédération de Russie, d'intensifier les tensions et de menacer la sécurité régionale.

La résolution exprime sa préoccupation face à la construction par la Russie d’un pont traversant le détroit de Kertch, considéré comme illégal et constituant une nouvelle violation de la souveraineté de l’Ukraine, ainsi que de procéder à des inspections aléatoires de navires ukrainiens et internationaux dans la mer d’Azov.

L’Assemblée a appuyé la proposition du Parlement européen d’élargir le mandat de la mission de surveillance spéciale de l’OSCE dans la région de la mer d’Azov.

En outre, la résolution soutient l'initiative de l'Allemagne et de la France concernant la surveillance de la liberté de navigation dans le détroit de Kertch par des observateurs de pays tiers.

L'APCE a également réaffirmé son attachement aux résolutions, adoptées antérieurement, concernant les conséquences politiques de l'agression russe contre l'Ukraine et à l'appui de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de l'État.

Lire aussi : L'UE réitère son appel à la Russie de libérer immédiatement les marins ukrainiens capturés

EH

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-