Jeudi, l'ONU examinera la résolution sur la Crimée

Jeudi, l'ONU examinera la résolution sur la Crimée

Ukrinform
Le jeudi 14 novembre, la Troisième Commission de l'Assemblée générale des Nations Unies examinera un projet de résolution sur la protection des droits de l'homme en Crimée temporairement occupée.

Cette information a été communiquée par Oleg Nikolenko, porte-parole de la Mission permanente de l'Ukraine auprès de l'ONU, dans un commentaire exclusif accordé à Ukrinform.

La Commission commencera à examiner le document vers midi (dans la soirée à l’heure de Kyiv). Selon Nikolenko, le projet de résolution a été élaboré par la délégation ukrainienne et environ 40 pays en sont devenus les co-auteurs.

Le diplomate ukrainien a noté que le projet reposait sur trois résolutions «de Crimée» adoptées en 2016-2018. «Je tiens à vous rappeler que, dès 2016, l'Ukraine a soumis à l'examen de la Troisième Commission, puis de l'Assemblée générale, le projet de résolution intitulé« La situation des droits de l'homme dans la République autonome de Crimée et dans la ville de Sébastopol, en Ukraine », visant à protéger les droits de l'homme dans le contexte de l'occupation russe. Nous analysons les processus en cours en Crimée et avons ajouté un certain nombre de nouveaux éléments au texte cette année », a déclaré Nikolenko.

«Comme on le voit, la situation dans la péninsule se dégrade. Les arrestations illégales, les accusations sans fondement et les procès fondés contre des militants et des défenseurs des droits de l'homme se répandent de plus en plus. En outre, Moscou a commencé à mettre en œuvre une politique visant à modifier la situation démographique sur le territoire ukrainien occupé, ce qui constitue une violation flagrante du droit international. De toute évidence, l'ONU doit réagir de manière décisive à ces actes illégaux de la Fédération de Russie et à d'autres actes illégaux », a ajouté le diplomate.

eh

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-