L'Ukraine commémore les victimes de la déportation des Tatars de Crimée

Ukrinform
Aujourd'hui, l'Ukraine commémore les victimes de la déportation des Tatars de Crimée. Le 18 mai 1944, Staline décrète la déportation de tous les Tatars de Crimée, accusés de collaboration avec l'Allemagne nazie. En quarante-huit heures, 183 155 d'entre eux sont jetés dans des wagons à bestiaux en partance pour l'Asie centrale.

Les déportations, qui ont débuté suite aux politiques de Catherine II (Impératrice de toutes les Russies au 18 ème siècle) destinées à détruire les Tatars de Crimée, ont redoublé à l’ère de l'Union soviétique.

Après la seconde guerre mondiale, la Russie soviétique, qui avait perdu la péninsule de Crimée, a repris cette dernière des mains de l'Allemagne nazie et a exercé une pression sur les Tatars de Crimée.

De nouveau, les Tatars ont été exilés sous prétexte de coopération avec l’Allemagne nazie.

Par un décret, adopté secrètement, le chef de l'Union soviétique, Joseph Staline, a exhorté la déportation des Tatars de Crimée dans les différentes régions d'Asie centrale.

La décision de Staline a été mise en vigueur le 18 mai 1944 à minuit.

Quinze minutes après l’entrée en vigueur du décret, les Tatars ont été arrachés à leurs foyers et placés de force dans des wagons destinés au transfert des animaux.

De la sorte, personnes âgées, femmes et enfants soit environ 250 mille Tatars de Crimée, ont été condamnés à l’exil et déportés vers l’Asie centrale en l’espace de trois jours.

La moitié des déportés sont morts dans d’atroces conditions à l’intérieur des wagons avant même d’atteindre leur destination.

La Crimée, qui a été transférée à la République socialiste soviétique d'Ukraine après Staline, est passée sous contrôle de la Russie suite à l’annexion illégale de la péninsule en 2014. Après l'annexion illégale de la péninsule russe, de nombreux Tatars de Crimée ont été contraints de quitter le pays.

Aujourd’hui, animés par la volonté de retourner dans leur pays, ils luttent, dans le cadre du droit international, pour reprendre leurs terres illégalement arrachées.


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2020 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-