L’OMS et le HCR s’unissent afin d’améliorer les services de santé pour les réfugiés, les personnes ‎déplacées et les apatrides

L’OMS et le HCR s’unissent afin d’améliorer les services de santé pour les réfugiés, les personnes ‎déplacées et les apatrides

Ukrinform
L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) ont signé aujourd’hui un nouvel accord en vue de renforcer et d’améliorer les services de santé pour les millions de personnes déplacées de force dans le monde.

La déclaration correspondante a été publiée sur la page de l’Organisation mondiale de la Santé.  

Cet accord actualise et élargit un accord entre les deux organisations qui date de 1997. Cette année, l’un des objectifs principaux sera de soutenir les efforts déployés pour protéger de la COVID-19 quelque 70 millions de personnes déplacées de force. Environ 26 millions d’entre elles sont des réfugiés, dont 80 % vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire dont le système de santé est fragile. En outre, 40 millions de personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays ont aussi besoin d’aide.

Le HCR et l’OMS collaborent depuis plus de 20 ans à l’échelle mondiale pour préserver la santé de quelques-unes des populations les plus vulnérables. Ensemble, les deux organisations assurent des services de santé pour les réfugiés dans toutes les régions – dès le début d’une situation d’urgence et dans les situations d’urgence prolongées – et défendent sans relâche la prise en compte des réfugiés et des apatrides dans les plans de santé publique nationaux des pays d’accueil.

Aujourd’hui, les deux organisations travaillent main dans la main pour freiner la propagation de la pandémie de COVID-19 et pour que les personnes déplacées de force puissent accéder aux services de santé dont elles ont besoin et pour lutter contre la COVID-19 et d’autres problèmes de santé.

Selon Filippo Grandi, Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, « le partenariat de longue date entre le HCR et l’OMS est essentiel pour freiner la pandémie due au coronavirus et pour faire face à d’autres situations d’urgence – ce partenariat, chaque jour plus solide, permet de sauver des millions de personnes contraintes de fuir leur foyer. Les réfugiés, les demandeurs d’asile, les personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays et les apatrides bénéficieront directement de notre partenariat renforcé. Celui-ci permettra de mieux intervenir en situation d’urgence et d’utiliser de façon optimale les ressources de nos deux organisations afin de trouver des solutions dans le domaine de la santé publique pour toutes nos opérations dans le monde ». 

« Les activités de nos deux organisations reposent sur le principe de solidarité et sur la volonté de servir les populations vulnérables. Ensemble, nous sommes déterminés à protéger la santé de toutes les personnes qui ont été contraintes de quitter leur foyer et à faire en sorte qu’elles bénéficient des services de santé dont elles ont besoin au bon moment et au bon endroit. La pandémie actuelle ne fait que souligner l’importance de notre collaboration pour atteindre de meilleurs résultats », dit le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS.

Jeudi, lors de la signature de l’accord, le HCR a également adhéré au Fonds de solidarité COVID-19, auquel US $214 millions ont déjà été versés depuis sa création le 13 mars dernier. Unique en son genre, ce fonds permet à des particuliers, à des entreprises et à des organisations du monde entier de contribuer directement à la riposte mondiale dirigée par l’OMS pour aider les pays à prévenir, à détecter et à combattre la COVID-19.

Une somme de US $10 millions prélevée sur le fonds de solidarité permettra de soutenir les activités menées par le HCR pour répondre à des besoins urgents, comme la communication sur les risques et la participation des communautés aux pratiques d’hygiène, la fourniture d’articles d’hygiène et médicaux et la création d’unités d’isolement en Jordanie, au Kenya, au Liban, en Ouganda et au Soudan du Sud. Cette somme permettra aussi de soutenir des activités de préparation novatrices à l’échelle mondiale.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2020 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-