Boeing abattu : Deux ministres canadiens se disent déçus du rapport préliminaire iranien

Boeing abattu : Deux ministres canadiens se disent déçus du rapport préliminaire iranien

Ukrinform
Les ministres canadiens des Affaires étrangères et des Transports s’attendent à ce que Téhéran explique plus précisément pourquoi des militaires avaient tiré des missiles sur un avion de ligne ukrainien en janvier.

Cette information a été communiquée par l'Actualité. 

Les ministres François-Philippe Champagne et Marc Garneau déplorent lundi, dans une déclaration commune, que le récent rapport préliminaire de l’Organisation iranienne de l’aviation civile sur la lecture de l’enregistreur de bord du vol PS752, publié en fin de semaine, ne fournisse «que des renseignements limités et ciblés concernant cet événement tragique».

Le nouveau rapport sur le vol PS752 des lignes aériennes Ukraine International fournit plusieurs nouveaux détails sur ce qui s’est passé ce fameux soir du 8 janvier, lorsque deux missiles militaires iraniens ont percuté l’avion de ligne peu après son décollage de Téhéran. En particulier, les 19 secondes de données collectées par les enregistreurs de données de vol de l’appareil révèlent que les trois membres de l’équipage «ont immédiatement commencé à prendre les mesures nécessaires pour contrôler l’avion» après le premier tir de missile et avant le second tir, 25 secondes plus tard.

Par contre, le rapport ne fournit aucune information sur les minutes qui ont précédé les tirs de missiles — accidentels, selon Téhéran. Les 176 personnes à bord de l’avion à destination de l’Ukraine ont été tuées, dont 55 citoyens canadiens et 30 résidents permanents du Canada.

Le rapport préliminaire n’explique pas non plus pourquoi les missiles avaient été tirés en premier lieu, ou pourquoi l’espace aérien de l’Iran était encore ouvert, alors que l’armée iranienne venait de lancer quelques heures plus tôt des missiles balistiques contre les forces américaines en Irak voisin. Cette attaque de missiles balistiques constituait une riposte à une frappe de drone américain qui avait tué l’illustre général iranien Qassem Soleimani à Bagdad la semaine précédente.

Voilà les questions clés auxquelles le Canada et la communauté internationale veulent avant tout obtenir des réponses, ont déclaré lundi les ministres Garneau et Champagne, dans un communiqué commun. «Le Canada, les Canadiens et, surtout, les familles des victimes innocentes ont besoin de connaître la réponse à ces questions», soutiennent-ils.

Dans leur déclaration commune, les deux ministres canadiens rappellent aussi que le bref rapport de l’Organisation iranienne de l’aviation civile ne mentionne que ce qui s’est passé après la première frappe de missile, mais pas après la deuxième, «et il ne fait que confirmer l’information que nous connaissons déjà».

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2020 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-