António Guterres : En Ukraine, il sera essentiel d’accomplir des progrès pour mettre en œuvre les accords de Minsk

António Guterres : En Ukraine, il sera essentiel d’accomplir des progrès pour mettre en œuvre les accords de Minsk

Ukrinform
En Ukraine, le régime de cessez-le-feu instauré récemment demeure en place, mais il sera essentiel d’accomplir des progrès sur les questions restées en suspens sur le plan politique et en ce qui concerne la sécurité dans le cadre du Groupe de contact trilatéral et du format Normandie pour mettre en œuvre les accords de Minsk.

Cette déclaration a été faite par António Guterres, Secrétaire général de l’ONU, à l’ouverture du débat général de l’Assemblée générale des Nations Unies dans des conditions inhabituelles en raison de la pandémie de Covid-19.

« Aujourd’hui, j’engage la communauté internationale à redoubler d’efforts pour que ce cessez-le-feu mondial devienne une réalité d’ici à la fin de l’année. Nous avons exactement 100 jours », a-t-il lancé mardi à l’adresse des chefs d’Etat et de gouvernement.

L’appel initial du Secrétaire général a été approuvé par 180 États membres ainsi que par des chefs religieux, des partenaires régionaux, des réseaux de la société civile et d’autres. Certains mouvements armés ont aussi répondu présents, comme au Cameroun, en Colombie, aux Philippines et ailleurs, même si plusieurs des cessez-le-feu qu’ils avaient annoncés n’ont pas été maintenus.

Selon M. Guterres, les obstacles sont gigantesques à un cessez-le-feu mondial, mais il estime qu’il y a des raisons d’espérer. Il a ainsi noté qu’un nouvel accord de paix a été conclu au Soudan entre le gouvernement et les mouvements armés ; en Afghanistan, après des années d’efforts, le lancement des négociations de paix intra-afghanes a marqué une étape importante.

Dans plusieurs situations, les nouveaux cessez-le-feu tiennent mieux que par le passé – ou il y a, en l’absence de cessez-le-feu, un arrêt des combats. Ainsi, en Syrie, le cessez-le-feu à Idlib est en grande partie respecté. En Libye, les hostilités sont retombées. En Ukraine, le régime de cessez-le-feu instauré récemment demeure en place. En République centrafricaine, l’accord de paix conclu l’année dernière a permis de réduire considérablement la violence. Et au Soudan du Sud, malgré une montée inquiétante de la violence intercommunautaire, le cessez-le-feu a été dans l’ensemble respecté.

« L’heure est venue de donner ensemble une nouvelle impulsion à la paix et à la réconciliation. J’appelle la communauté internationale à redoubler d’efforts – sous la conduite du Conseil de sécurité – pour parvenir à un cessez-le-feu mondial d’ici à la fin de l’année », a déclaré le Secrétaire général. « Nous avons 100 jours. Le temps presse ».

En raison du coronavirus, les chefs d’État et de gouvernement ne sont pas venus à New York cette année et vont prononcer leurs discours dans des vidéos enregistrées.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2020 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-