Le Conseil de l’Europe revoit la liste des pays tiers à l'égard desquels il conviendrait de lever les restrictions en matière de déplacements

Le Conseil de l’Europe revoit la liste des pays tiers à l'égard desquels il conviendrait de lever les restrictions en matière de déplacements

Ukrinform
À la suite du réexamen effectué au titre de la recommandation concernant la levée progressive des restrictions temporaires des déplacements non essentiels vers l'UE, le Conseil a mis à jour la liste des pays à l'égard desquels les restrictions de déplacement devraient être levées.

Comme c'est indiqué dans la recommandation du Conseil, cette liste continuera de faire régulièrement l'objet d'un réexamen et sera mise à jour, le cas échéant.

Sur la base des critères et conditions énoncés dans la recommandation, à partir du 22 octobre, les États membres devraient progressivement lever les restrictions de déplacement aux frontières extérieures pour les résidents des pays tiers suivants:

Australie

Japon

Nouvelle-Zélande

Rwanda

Singapour

Corée du Sud

Thaïlande

Uruguay

Chine, sous réserve de confirmation de la réciprocité

Les restrictions en matière de déplacements devraient aussi être progressivement levées pour les régions administratives spéciales de Hong Kong et de Macao de la République populaire de Chine, sous réserve de confirmation de la réciprocité. Il est à noter que l’Ukraine ne figure toujours pas sur cette liste.

Les résidents d'Andorre, de Monaco, de Saint-Marin et du Vatican devraient être considérés comme des résidents de l'UE aux fins de cette recommandation.

Les critères permettant de déterminer les pays tiers à l'égard desquels la restriction actuelle des déplacements devrait être levée portent notamment sur la situation épidémiologique et les mesures de confinement, y compris la distanciation physique, ainsi que sur des considérations économiques et sociales. Ils sont appliqués de manière cumulative. Il convient par ailleurs de tenir compte de la réciprocité de manière régulière et au cas par cas.

Les pays associés à l'espace Schengen (Islande, Liechtenstein, Norvège, Suisse) participent également à cette recommandation.

Comme Ukrinform l’a déjà relevé, le 16 mars 2020, la Commission a adopté une communication recommandant une restriction temporaire de tous les déplacements non essentiels effectués au départ de pays tiers à destination de l'UE pour une durée d'un mois. Les chefs d'État ou de gouvernement de l'UE sont convenus de mettre en œuvre cette restriction le 17 mars. La restriction des déplacements a été prorogée pour un mois supplémentaire le 8 avril 2020, puis le 8 mai 2020.

Le 11 juin, la Commission a adopté une communication recommandant de prolonger à nouveau cette restriction jusqu'au 30 juin 2020 et définissant une approche en vue d'une levée progressive de la restriction des déplacements non essentiels vers l'UE à partir du 1er juillet 2020.

Le 30 juin, le Conseil a adopté une recommandation concernant la levée progressive des restrictions temporaires des déplacements non essentiels vers l'UE, comprenant une première liste de pays à l'égard desquels les États membres devraient commencer à lever les restrictions de déplacement aux frontières extérieures. Cette liste est réexaminée toutes les deux semaines et mise à jour, le cas échéant.

La recommandation du Conseil n'est pas un instrument juridiquement contraignant. Les autorités des États membres restent responsables de la mise en œuvre du contenu de la recommandation. Elles peuvent, en toute transparence, ne lever que de manière progressive les restrictions de déplacement à l'égard des pays figurant sur la liste.

Un État membre ne devrait pas décider de lever les restrictions de déplacement à l'égard des pays tiers ne figurant pas sur la liste avant que cela n'ait été décidé de manière coordonnée.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2020 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-