Forum « Ukraine 30. Coronavirus » : ce qui a été discuté et ce qui est prévu

Forum « Ukraine 30. Coronavirus » : ce qui a été discuté et ce qui est prévu

Ukrinform
Le forum panukrainien de trois jours « Ukraine 30. Coronavirus : défis et réponses » s'est terminé à Kyiv.

L'événement, qui s'est tenu du 8 au 10 février, a réuni le président ukrainien, le premier ministre, des représentants du gouvernement et de la Verkhovna Rada, des journalistes et des médecins, ainsi qu'un certain nombre d'experts et de hauts fonctionnaires, dont le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, la chef de la mission de surveillance des droits de l'homme des Nations Unies en Ukraine, Matilda Bogner, la ministre lituanienne de la Santé, Arūnas Dulkys (les quatre ont participé au forum par visioconférence), le chef de la Délégation de l'UE en Ukraine, Matti Maasikas, la Représentante du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) en Ukraine, Lotta Sylwander, et la chargé d'affaires par intérim des États-Unis en Ukraine, Kristina Kvien. Le site officiel du forum n'indique pas le nombre exact de participants, mais, d’après nos estimations, il y en avait plusieurs dizaines voire plus.

Trois à quatre sessions thématiques ont eu lieu quotidiennement. Outre la stratégie et le plan d'action pour la vaccination en 2021, la mise en place d'une coopération internationale et d'un partenariat avec l'UE dans la lutte contre le coronavirus, garantissant un meilleur accès des Ukrainiens aux informations correctes sur la vaccination et la lutte contre la désinformation et les infox, les participants au forum ont également discuté de la reprise de l'économie domestique, de l'aide aux populations vulnérables, de l'adaptation de l'éducation, etc.

À propos, le président Zelensky a informé qu’une série de 30 forums hebdomadaires se tiendrait dans les prochains mois, dont les sujets seront : sécurité et défense, paix et guerre, Crimée et Donbass, tarifs des services publics, agriculture, numérisation, infrastructures, éducation, science, domaine sanitaire et sociale, industrie, écologie, autonomie locale ...

Nous vous proposons une sélection des points clés des discours des participants au forum (pour plus de commodité, nous avons divisé la sélection d’après le jour et les sujets).

PREMIER JOUR. COMMENT L'ÉTAT CONTRE LE CORONAVIRUS

Volodymyr Zelensky, président ukrainien :

À propos des citoyens responsables

Le président estime que les amendes pour avoir ignoré le port de masque fonctionnent, mais ce serait plus efficace lorsque chaque Ukrainien prendrait conscience de sa responsabilité pour la santé des autres. « Je ne dirais pas que (les amendes) ne fonctionnent pas, des milliers de personnes (sont mises à une amende), chaque semaine, je reçois des informations lors de notre réunion Covid ... Il y a des amendes, mais en général, tout est dans l'esprit de la personne... Nous devons travailler ensemble pour qu’elles soient conscientes de la menace. C'est comme une personne ivre conduisant une voiture. Le problème n'est pas seulement qu'elle peut mourir, mais que d'autres personnes peuvent mourir à cause d’elle », a déclaré Volodymyr Zelensky.

Commentant la vaccination volontaire contre le coronavirus en Ukraine, le président a déclaré que les représentants de certaines professions, en particulier les enseignants et les médecins qui travaillaient avec des patients atteints de coronavirus, n'avaient pas le droit de la refuser.

Voyager vers l'UE

Les Ukrainiens ne pourront se rendre dans l'UE qu'après avoir été vaccinés contre la Covid-19.

« D’après les informations issues de mes conversations avec les dirigeants européens, je suis sûr que l'Europe ne permettra pas aux gens de voyager librement sans être vaccinés », a noté M. Zelensky.

Il a ajouté qu'après le début de la campagne de vaccination, le régime d'entrée des étrangers en Ukraine devrait refléter les conditions que d'autres pays établiraient pour l'entrée des Ukrainiens. « S'ils permettent aux gens d'entrer dans un pays avec un cachet ou un passeport confirmant la vaccination, alors nous devons faire de même », a-t-il dit.

Suivi des menaces biologiques

« Nous devons renforcer et créer de nouveaux systèmes de suivi des menaces biologiques, y compris des recherches sur la propagation d'agents pathogènes dans le monde animal qui risquent de se propager à l'homme. Nous devons créer un système accessible, clair et complet de surveillance et de prévision des menaces biologiques en Ukraine et dans le monde », a noté le président.

Il a également déclaré que l'Ukraine avait de quoi être fière dans la lutte contre la Covid-19. « Au début de la pandémie, il y avait un manque de dispositifs et d'équipements médicaux, et nous avons vu des étagères vides, mais nous avons réussi à organiser rapidement des approvisionnements en provenance d'autres pays et, plus tard, à lancer une production ukrainienne à grande échelle », a souligné M. Zelensky.

Avantages du confinement

Selon le président, un confinement strict au printemps a permis « de gagner un temps précieux ».

« Le taux de mortalité de la Covid-19 en Ukraine est le plus bas par rapport à de nombreux pays du monde et aux pays européens. Nous avons tenu plus longtemps que les autres et n'avons pas imposé un confinement total, les restrictions de janvier étaient assez libérales par rapport à celles du confinement total, par exemple, en Allemagne, en Grande-Bretagne, en France et dans d'autres pays. Pendant ce temps, nous avons réussi à augmenter considérablement le nombre de lits aux hôpitaux. Aujourd'hui, 70% d'entre eux sont libres. Plus de 80% des lits en Ukraine sont équipés pour fournir de l'oxygène », a-t-il informé.

Vaccination sûre

« La première étape de la vaccination débutera ce mois-ci. Les premiers à être vaccinés seront les médecins, les militaires et la Garde nationale. Cependant, un nouveau problème est apparu en Ukraine, celui de la méfiance à l'égard de la vaccination et le refus d'une partie importante de la population de se faire vacciner. Je suis prêt à montrer aux gens par l'exemple personnel, comme l'ont fait la plupart des dirigeants mondiaux, que la vaccination est importante, sûre et nécessaire », a déclaré M. Zelensky.

Lorsqu'on lui a demandé avec quel vaccin il serait vacciné, le président a répondu : « Le premier que nous recevons ».

Maksym Stepanov, ministre ukrainien de la Santé :

4 milliards d’UAH pour la vaccination

« Le budget de l'État ukrainien pour 2021 prévoit plus de 3,9 milliards d'UAH pour la campagne de vaccination », a dit M. Stepanov.

D’après la décision du gouvernement, l'achat de vaccins sera effectué par l'organisation internationale Crown Agents, avec laquelle l'Ukraine coopère depuis 2015. Selon le ministre, dans le cadre de l’initiative COVAX, l'Ukraine s'attend à recevoir 8 millions de doses de vaccin contre la Covid-19, notamment 117 000 doses de vaccins Pfizer/BioNTech et de 2,2 à 3,7 millions de doses de vaccin AstraZeneca au cours des premier et deuxième trimestres.

22 millions de doses de vaccins

« Pour obtenir l'immunité collective, il est nécessaire qu'au moins 60% des Ukrainiens soient vaccinés. Le gouvernement et le ministère de la Santé font tout leur possible pour que les citoyens ukrainiens aient accès aux vaccins. À ce jour, nous avons confirmé la livraison de 22 millions de doses de vaccins contre la Covid-19. Mais la question brûlante demeure : les Ukrainiens sont-ils prêts pour la vaccination ? C'est pourquoi, lors du forum, l'un des principaux enjeux était la confiance dans la vaccination et les moyens d'accroître cette confiance », a souligné le ministre.

Selon les sondages, en novembre 2020, 55% des Ukrainiens étaient prêts à se faire vacciner contre la Covid-19, à condition que le vaccin soit gratuit. En janvier 2021, ce chiffre a chuté à 43%.

Participation des stars à la campagne de vaccination

« Une information disponible en temps opportun est un outil pour restaurer la confiance dans la vaccination. Premièrement, notre tâche commune consiste à expliquer à chaque Ukrainien que les gens seront vaccinés avec un vaccin sûr. Il est important de montrer la compétence et l'exemple personnel. J'espère que des vedettes se joindront à ce processus. Nous lutterons contre les infox et les manipulations par notre propre exemple (...) Le ministère de la Santé a initié la création d'un portail d'information spécial sur la vaccination, où chacun pourra s'informer sur la feuille de route de la vaccination, ses étapes, l'organisation du processus. Il y aura une section séparée où les citoyens pourront s'inscrire pour la vaccination », a-t-il expliqué.

La vaccination sera gratuite et volontaire, les premiers à être vaccinés seront les personnes à risque.

Viktor Liachko, médecin hygiéniste en chef de l’Ukraine :

PCR et tests rapides

« Nous pouvons effectuer environ 100 000 tests PCR par jour. Aujourd'hui, nous disposons de tests rapides certifiés par l'OMS pour déterminer la présence de coronavirus dans le corps humain au chevet du malade en 15 minutes. Nous avons 5,9 millions de tests rapides », a déclaré M. Liachko.

Vaccination des hauts fonctionnaires

« Le président en tant que Chef des armées sera vacciné au cours de la deuxième étape ... Cette étape comprend également la vaccination des personnes qui remplissent des fonctions critiques pour l'État. Ainsi, le premier ministre et les ministres peuvent se faire vacciner en toute sécurité même sans changer la feuille de route. On le voit partout : les dirigeants sont vaccinés avec des médicaments immunobiologiques, qui seront massivement utilisés pour vacciner la population des pays qu'ils dirigent », a-t-il dit.

Quant aux citoyens ukrainiens vivant dans les territoires temporairement occupés, ils pourront se faire vacciner aux points de vaccination du territoire contrôlé par l'Ukraine, mais cela commence à partir de la troisième étape. « Ils auront la même procédure d'enregistrement que tous les autres Ukrainiens, via le portail. Ils doivent savoir où et quel jour ils peuvent être vaccinés », a noté M. Liachko.

Zonage de l’Ukraine

« Nous [le ministère de la Santé – NDLR] proposerons au gouvernement une nouvelle division de couleur pour les zones à risque épidémiologique, qui sera introduite en Ukraine à la mi-février, éventuellement à la fin du mois de février. Il y aura trois ou quatre zones. Et elles auront des balises indiquant où la situation est déstabilisante et où des mesures supplémentaires sont nécessaires », a-t-il informé.

La capacité du système de santé à fournir des soins à tous ceux qui en ont besoin sera la clé du nouveau confinement adaptatif.

DEUXIÈME JOUR. ÉCONOMIE, ÉDUCATION, CULTURE ET TOURISME

Denys Chmygal, premier ministre ukrainien :

Système de retraite à cotisations définies

Le premier ministre a souligné que l'introduction d'un système de retraite à cotisations définies était une tâche importante pour le gouvernement, car elle permettrait aux Ukrainiens de recevoir de bonnes pensions à l'avenir et de soutenir l'économie.

« Aujourd'hui, le système de retraites de solidarité s'épuise comme un système permettant de recevoir des pensions décentes. Par conséquent, l'introduction d'un système à cotisations définies repose sur deux bases. Il s’agit, tout d’abord, des allocations de retraite décentes à nos citoyens à l’avenir, et c’est un élément d’investissement dans l’économie, car le système de retraite à cotisations définies est l’un des investisseurs dans les économies où il existe », a déclaré M. Chmygal.

Selon lui, le gouvernement a l'intention de travailler de manière fructueuse avec les comités concernés de la Verkhovna Rada au cours de l'année pour adopter la législation nécessaire à l'introduction du système de retraite à cotisations définies.

Prêt hypothécaire jusqu'à 7% et crédit-bail

Selon Denys Сhmyпal, le programme de prêt hypothécaire abordable sera lancé en mars 2021.

« Je suis sûr que ce programme commencera à fonctionner en Ukraine, le taux hypothécaire sera remboursé à hauteur de 7%. Pour l'Ukraine, nous y voyons une perspective et comprenons que le taux devrait être encore plus réduit pour certaines catégories de citoyens… Nous avons l'intention de créer au premier trimestre de 2021 la possibilité de crédit-bail et d'hypothèque à 5% », a-t-il mentionné.

1e autoroute de concession

Le ministère de l'Infrastructure et Ukravtodor travaillent de manière active à la mise en œuvre de la première autoroute de concession en Ukraine en 2021. « Cette année, nous voulons avoir la première route automobile, l'autoroute de concession pilote, qui lancerait toute une chaîne de projets routiers automobiles de concession pour l'Ukraine… Outre des routes, les projets de concession peuvent impliquer des ponts et d'autres installations », a noté M. Chmygal.

Financement du système médical

« Le financement de notre système médical a doublé au cours des deux dernières années. Près de 66 000 lits ont été équipés pour le traitement des patients atteints de coronavirus. Que Dieu nous en préserve et que ces lits ne soient jamais utilisés, mais le système médical est prêt. Il y a environ 57 000 lits équipés pour fournir de l'oxygène, 6 000 ventilateurs, des médicaments et la volonté morale de nos médecins de lutter contre le coronavirus », a déclaré M. Chmygal.

« À ce jour, le taux de mortalité du coronavirus est de 1,8% à 1,9%. Un des mérites importants de tout cela revient précisément aux médecins qui ont réussi à développer des protocoles de traitement et à sauver des vies », a ajouté le chef du gouvernement.

Oleksandr Tkatchenko, ministre de la Culture et de la Politique d'information de l'Ukraine :

Programmes de soutien à l'industrie culturelle et touristique

« 2020 a été une année de défis pour la culture et d'autres domaines. Mais les industries créatives, le tourisme et l'hôtellerie ont le plus souffert du coronavirus. L'économie créative emploie 4% de la population, générant 4% du PIB de l'Ukraine. Le potentiel économique est inestimable. Cependant, le confinement a entraîné une diminution de moitié au moins de la consommation de services culturels et touristiques. Il y a aussi une diminution significative du nombre de personnes employées dans le secteur du tourisme ... L'échange de vues révèle les problèmes des industries, ce qui permet de trouver des solutions utiles et réellement efficaces. Parmi elles, des subventions pour le soutien institutionnel, la modernisation du programme de crédit « 5-7-9 », et la mise en œuvre de 7% du taux de TVA culturelle et touristique au lieu de 20% ... Aujourd'hui, il vaut la peine de passer à l'expérience que certains pays européens ont déjà appliquée : ce sont des certificats à la demande », a déclaré M. Tkatchenko.

« On vous donne un certificat pour pouvoir aller acheter un livre dans une librairie, ou un certificat pour voyager, afin que vous puissiez passer une nuit ou deux dans des hôtels ukrainiens ... Ce programme sera présenté prochainement et nécessitera des modifications à la législation », a expliqué le ministre.

Le tourisme en Ukraine ne se rétablira pas de sitôt. « Selon les prévisions de l'industrie du tourisme, la crise durera jusqu'en 2023. Il sera possible de parler de reprise à la fin de 2023. Il y a au moins deux ans de difficultés à venir », a-t-il souligné.

Serguiy Chkarlet, ministre de l'Éducation :

Enseignement à distance

« Le processus éducatif ne doit pas être interrompu. Nous devons donner une chance à ceux qui veulent obtenir une éducation. Lorsque l'infection au coronavirus a rendu les cours en classe impossibles, les premières mesures que nous avons prises ont été de mettre le processus d'apprentissage en ligne. C'étaient les premières étapes visant à développer du matériel pédagogique, des recommandations pour l'organisation de l'apprentissage mixte et à distance », a fait savoir M. Chkarlet.

Il a également noté qu'en avril, juin, octobre et décembre, le service d'État pour la qualité de l'éducation a mené des recherches sur la qualité de l'éducation, ainsi que des sondages auprès des parents, des élèves ... « Environ 80% étaient catégoriquement contre l'enseignement à distance en avril et ce chiffre a passé à 54-55% en décembre. Il s'est avéré que de 65 à 70% des enfants sont prêts à poursuivre l'apprentissage à distance, mais de 55 à 60% des parents y sont totalement opposés », a ajouté le ministre.

Programme éducatif typique pour les élèves de la 5e à la 9e année de la nouvelle école ukrainienne

« Le groupe de travail développe depuis longtemps un programme éducatif typique, en tenant compte des attentes des enseignants dans diverses matières. Étant donné que nous avons adopté un concept STEM pour 10 ans, à savoir les mathématiques, l'informatique, la physique et d'autres disciplines, l'accent de ces enseignants se déplace vers l'enseignement des STEM. L’éducation artistique insiste sur le fait qu’une plus grande attention doit être accordée au développement humanitaire de l’enfant. Par conséquent, il doit y avoir un équilibre des intérêts ... Il ne sera pas possible de satisfaire pleinement les intérêts de tous », a déclaré M. Chkarlet.

TROISIÈME JOUR. L’INNOVATION DANS LE CADRE DE LA PANDÉMIE, LA SITUATION EN CRIMÉE OCCUPÉE ET DANS LE DONBAS

Mykhailo Fedorov, ministre de la Transformation numérique :

Vaccination Covid-19 via la file d'attente électronique

« Nous prévoyons d'élaborer un dossier dans une file d'attente électronique pour la vaccination contre la Covid-19 via l'application Diya en quelques clics. Une base de données des citoyens qui enverront une demande de vaccination sera constituée sur la base du système électronique médical eHealth. Sur la base des entrées dans l’app Diya, conformément au plan d'approvisionnement en vaccins, le ministère de la Santé et le Service national de la santé de l'Ukraine seront en mesure de distribuer rapidement les vaccins aux gens dans la file d'attente. Il y aura également un centre d'appels ... Il est très important de prévoir la demande, puis d'organiser efficacement le système de vaccination et la logistique », a dit M. Fedorov.

Application Diya au cours de la pandémie

« Au cours de l'année, plus de 10 millions d'Ukrainiens ont utilisé l'application et le portail Diya, où tous les services publics sont collectés ... Nous avons développé l'application Diya.Vdoma pour le contrôle de l'auto-isolation. De plus, nous avons lancé un projet unique, et hier, le premier ministre a déclaré que le FMI voulait que nous partagions notre expérience avec le monde entier… Notons également des paiements de 8 000 UAH aux entrepreneurs et à leurs employés, cela pouvait se faire via l'application en deux clics ... un service très pratique », a déclaré M. Fedorov, soulignant que 480 000 Ukrainiens avaient utilisé avec succès le service pour obtenir une aide financière pour les entreprises pendant la pandémie.

Permis de résidence en quelques clics

« En avril, nous lancerons une procédure simplifiée qui peut être effectuée en ligne. De quelle façon précisément ? Si je suis propriétaire d'une maison, alors j'ouvre simplement le portail ou l'application Diya et je m'inscris en quelques clics ... Si un non-propriétaire souhaite obtenir un permis de résidence, alors le propriétaire doit donner son consentement avec une signature électronique dans un message ou cliquez sur « oui » dans l'application Diya », a-t-il expliqué.

En outre, le ministère promet de lancer un portail spécial à travers lequel les fonctionnaires pourront vérifier le permis de résidence des citoyens en cas de besoin.

Régime sans papier

Le ministère prévoit également de lancer un régime « sans papier » en Ukraine en septembre 2021. « À partir du 1er septembre, à l'initiative du président, nous prévoyons d'introduire un régime sans papier après l'adoption de la loi, c'est à ce moment que l'État n’a aucun droit d'exiger des documents papier si l'information est dans les registres », a-t-il dit.

L'objectif principal du ministère est la disponibilité à 100% des services publics en ligne. « La prochaine étape après le régime sans papier devrait être celle des services sans la participation des fonctionnaires », a annoncé M. Fedorov.

Oleksiy Reznikov, vice-premier ministre, ministre de la Réintégration des territoires temporairement occupés :

« Génocide médical » dans les ORDLO

« Le taux de mortalité de la Covid-19 dans les ORDLO est beaucoup plus élevé que partout ailleurs dans le monde. L'administration d'occupation de Donetsk publie des statistiques selon lesquelles le taux de mortalité de la Covid-19 y est de 8,6%. Ce chiffre est 4,5 fois plus élevé que dans le territoire non occupé de la région de Donetsk et en moyenne en Ukraine. En novembre-décembre, le taux de mortalité était de 11%. Autrement dit, une personne sur neuf est décédée de cette maladie. Et cela ne tient pas compte de ceux qui sont morts de pneumonie, qu'ils cachent ... À Louhansk occupé, le taux de mortalité est de 8,7%. D'une part, cela signifie que les gens n'ont tout simplement pas accès aux soins de base et qu'il n'y a pas de médicaments, pas de médecins. En revanche, le niveau de dépistage est très bas. Seuls ceux qui présentent des symptômes évidents sont testés », a indiqué M. Reznikov.

Dans ce contexte, les administrations d'occupation bloquent les points de contrôle d'entrée-sortie. « Cela peut être appelé « génocide médical » », a-t-il dit.

Numéro de mobile virtuel pour les résidents des territoires occupés

« Nous travaillons maintenant avec les opérateurs de téléphonie mobile sur l'introduction d'un soi-disant numéro de mobile virtuel afin de donner aux gens la possibilité de communiquer avec l’Ukraine libre sans acheter de cartes SIM locales, etc. Ainsi, même en cas de pandémie, nous faisons de notre mieux pour démontrer à nos citoyens que la Crimée, Sébastopol, Donetsk et Louhansk sont l'Ukraine », a souligné le ministre.

Myroslav Liskovytch, Kyiv

kh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2021 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-