ONU : Tous les pays, y compris l’Ukraine, doivent cesser de fournir des armes au Myanmar

ONU : Tous les pays, y compris l’Ukraine, doivent cesser de fournir des armes au Myanmar

Ukrinform
Le Conseil de sécurité des Nations Unies devrait imposer d'urgence un embargo mondial sur la vente d’armes au Myanmar en réponse au coup d'État militaire, ont déclaré aujourd'hui 137 organisations non gouvernementales de 31 pays dans une lettre conjointe adressée aux membres du Conseil.

Selon une résolution publiée sur le site de l’Organisation des Nations Unies, un tel embargo viserait à réduire le risque de nouvelles exactions commises par la junte. Les gouvernements qui autorisent actuellement les ventes d'armes au Myanmar - notamment la Chine, l'Inde, Israël, la Corée du Nord, les Philippines, la Russie et l'Ukraine - devraient immédiatement cesser de fournir des armes, des munitions et d’autres types d’équipement militaire à la junte.

Suite au coup d'État du 1er février, l'armée du Myanmar a arrêté des dirigeants civils, annulé les résultats des élections de novembre 2020, installé une junte, le Conseil d'administration d'État (State Administration Council, SAC), et imposé un état d'urgence. Au cours des dernières semaines, les forces de sécurité du Myanmar ont utilisé une force excessive et parfois meurtrière contre les nombreux manifestants. Des activistes, étudiants et fonctionnaires ont été arrêtés arbitrairement. Les autorités ont imposé des coupures d'Internet qui mettent des vies en danger.

« Face au renversement du gouvernement élu qui fait suite à des atrocités de masse contre les Rohingyas et à des crimes de guerre commis depuis des décennies, le Conseil de sécurité de l'ONU devrait imposer un embargo mondial sur la vente d’armes au Myanmar », a déclaré Kenneth Roth, directeur exécutif de Human Rights Watch . « Tout matériel militaire vendu à la junte lui permet de commettre de nouveaux abus, et renforce sa capacité à exercer sa répression contre le peuple du Myanmar. »

L’appel conjointement lancé par les organisations fait suite à des propos du Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, qui a exprimé son souhait de « mobiliser tous les acteurs clés et la communauté internationale, afin qu’ils exercent suffisamment de pression sur le Myanmar pour que ce coup d’État finisse par échouer ». Le Rapporteur spécial de l'ONU sur la situation des droits de l’homme au Myanmar a appelé à un embargo sur la vente d’armes à ce pays.

Le Conseil de sécurité devrait également imposer aux dirigeants de la junte des sanctions ciblées comme le gel d’avoirs et des interdictions de voyage ; de telles mesures devraient aussi cibler les entreprises détenues par l'armée.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2021 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-