Un député français, après son déplacement sur le front, a appelé à accélérer l'adhésion de l'Ukraine à l'UE et à l'OTAN

Un député français, après son déplacement sur le front, a appelé à accélérer l'adhésion de l'Ukraine à l'UE et à l'OTAN

Ukrinform
Pierre Person, membre de l'Assemblée nationale française, estime que le soutien moral à l'Ukraine n'est pas suffisant pour s'opposer à l'agression russe et qu’il faut accélérer le processus d’intégration de l’Ukraine dans l’OTAN et au sein de l’Union européenne.

Le député de Paris a fait cette publication sur Twitter après avoir visité, au sein d'une délégation française, le point de contrôle « Gnoutove » et le village de Chyrokyne, près de la ligne de front.

Il a noté que les Européens ne savaient presque rien du fait qu'à 3000 km de Paris, à la frontière de l’Europe, « le peuple ukrainien se bat pour sa souveraineté dans un conflit larvé qui a fait et continue de faire des milliers de morts et des millions de déplacés ».

« Contrairement à la propagande pro-russe, ces combats ne sont en aucun cas une guerre civile entre Ukrainiens. C'est la guerre d’un pays envahi par son voisin lorsque sa situation politique a été fragilisée, au moment même où le peuple rêvait de retrouver son indépendance », a écrit Pierre Person sur Twitter.

Pour expliquer aux Européens ce qui se passait dans l'est de l'Ukraine, il a fait le parallèle avec la France : « C’est imaginer que, alors que la France s'enfoncerait dans des contestations sociales, un pays voisin aurait annexé la Côte d’Azur et aurait décidé d’envoyer des mercenaires pour déstabiliser tout l’Est de la France, créant une ligne de front des Ardennes jusqu’à la Savoie ».

Il a également remarqué « le décalage entre la volonté affichée par les accords de Minsk censés imposer le cessez-le-feu et la paix, et la réalité des attaques (bombardements et tirs de snipers) que subissent chaque jour l’armée ukrainienne et les civils sur la zone de front ».

« Depuis plus d’un an, les forces pro-russes empêchent les habitants de la partie du pays occupée de rejoindre leurs familles de l’autre côté de la ligne de front. Le pays est coupé en deux et les checks points sont vides », a constaté M. Person.

En outre, le député a attiré l'attention sur le fait que le chantage jouait à plein dans les zones occupées : « pour ne pas être exproprié et retrouver la propriété de son habitation, l'obtention de la nationalité russe est exigée ».

« J’ai tenu à réitérer le soutien des Français aux Ukrainiens. Toutefois, le soutien moral ne peut pas suffire. Nous ne pouvons pas continuer de fermer les yeux. Nous devons accélérer le processus d’intégration de l’Ukraine dans l’OTAN et au sein de l’Union européenne. La volonté et les actes sont là du côté Ukrainien ! En effet, lors de mes échanges au Parlement Ukrainien, j’ai pu constater les efforts faits par l’Ukraine pour correspondre aux exigences légales, économiques et sociales de l'Union européenne », a-t-il déclaré.

Dans le même temps, Pierre Person a noté que, malgré ces efforts, l'Union européenne, en effet, restait souvent « aveugle et muette face à cette guerre larvée à ses portes », tandis que la Russie « dispose de solides soutiens dans cette œuvre de propagande ».

« En France, par exemple, le candidat FN aux régionales en PACA, Thierry Mariani, ou encore l'ancien PM, François Fillon, ne se cachent même plus dans leur soumission au régime de Vladimir Poutine », a souligné le député.

Enfin, il a rappelé que l’Ukraine et la France avaient déjà été liées par le passé et ce depuis Anne de Kiev.

« Aujourd'hui, l’histoire nous oblige à nouveau. La communauté internationale ne doit et ne peut pas rester les bras croisés », a-t-il résumé.

kh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2021 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-