Oulyana Souproune propose 5 changements pour le système de santé ukrainien

Oulyana Souproune propose 5 changements pour le système de santé ukrainien

Ukrinform
Les amendements législatifs proposés par le ministère de la Santé prévoient 5 changements globaux dans le système de santé ukrainien.

Oulyana Souproune, ministre de la Santé par intérim, l’a déclaré mercredi lors d’une réunion du gouvernement.

Ce projet de loi prévoit 5 changements globaux :

- Le premier changement : « l’ensemble des (attention, je ne sais pas si c’est exactement ce que signifie « le paquet ». Si ce n’est pas la totalité des soins, il faut mieux garder « le paquet de ») soins médicaux et des médicaments seront remboursés, avec garantie de l’Etat. »

- Le deuxième changement : « tous les paiements seront personnaliséset les moyens financiers suivront le patient là ou il voudra se faire soigner. »

- Le troisième changement : « nous nous tournons vers des protocoles médicaux internationaux pour le traitement et le diagnostic. Ceci est une garantie de qualité »

- Le quatrième changement : « le retour de la pédiatrie dans les soins primaires »

- Le cinquième changement : « grâce à l’évolution du financementdu système de santé, nous offrirons des salaires décents aux travailleurs du secteur »,

a déclaré Souproune.

Le projet de loi est un projet clé, qui sera soumis au vote de la Rada avec l’appellation « Projet de loisur les garanties financières de l’État concernant la fourniture desoins médicaux et de médicaments ».

Pavlo Kovtnuk, ministre adjoint de la Santé,a souligné que ces changements permettront de mettre en place la réforme dès cette année, et notamment d’assurer financièrement des soins médicaux et la fourniture de médicaments aux citoyens ukrainiens.

La liste des services garantis à chaque citoyen par l’État sont :

- les soins d'urgence

- les soins primaires

- les soins palliatifs

Les soins qui ne seront pas remboursés par l’État sont des services supplémentairesou optionnels, tels que la chirurgie esthétique, où certaines formes de médecine dont l'efficacité n’est pas scientifiquement prouvée. Les services de soins médicaux secondaires et tertiaires seront couverts selon le prinicipes du co-paiement par l’État et le citoyen (par les compagnies d’assurance, les contributions à la personne, ou les fondations caritatives).

«Dans 80% des cas, les contacts de la personne avec le système de la santé se dérouleront sans qu’il soit question d’argent. Les soins médicaux d'urgence, voilà ce dont les gens ont le plus besoin », a déclaré l’adjoint du ministre.

EH

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-