L’Ukraine remonte dans le classement de la liberté de la presse

L’Ukraine remonte dans le classement de la liberté de la presse

Ukrinform
Aujourd’hui 3 mai, le monde célèbre la Journée de la liberté de parole.

La Journée de la liberté de la presse est célébrée à l’initiative de l’UNESCO, soutenue par l’ONU. C’est le 3 mai 1991 que la Déclaration de Windhoek, une déclaration des principes de liberté de la presse, a été signée en Namibie.

Cette année, l’Ukraine est remontée dans le classement de la liberté de la presse établi par l’organisation internationale «Reporters sans frontières ». Selon le nouveau classement, l’Ukraine se retrouve à la 102e place contre la 197e l’année dernière.

Le 28 avril, Freedom House, ONG américaine  a publié un rapport sur la liberté de la presse dans le monde. Le rapport annuel de Freedom House est l’un des plus importants dans le monde.

Freedom House est une organisation non-gouvernementale (ONG) financée par le gouvernement américain, fondée en 1941 et basée à Washington, qui étudie l'étendue de la démocratie dans le monde.

Pour évaluer les pays, l’organisation utilise un système de 100 points dans 3 catégories principales : juridique, économique et politique. Plus le pays gagne des points dans chacune de ces catégories, moins les médias sont libres. Le rapport s’appuie sur les changements survenus en 2016, son titre est «Dark Horizon ».

Selon les auteurs du rapport, la liberté de la presse dans le monde est descendue à son niveau le plus bas de ces 13 dernières années. La presse n’est libre que dans 19 pays contre 147, soit environ 13% de l’ensemble des pays. La presse est considérée comme partiellement libre dans 62 pays et non-libre dans 66 pays.

La Pologne, la Turquie, la Serbie et la Hongrie sont les pays où l’état de la liberté de la presse s’est le plus dégradé depuis l’année dernière. Selon le rapport, ce sont les leaders politiques autoritaires de ces pays qui utilisent l’instabilité pour renforcer le contrôle sur les médias.

L’Ukraine a obtenu 53 points et s’est classée parmi les 62 pays avec une presse partiellement libre. Le rapport souligne l’impact négatif des médias pro-russes sur l’état de la libérté de la presse en Ukraine, d’autant plus que la Crimée annexée par la Russie a obtenu 94 points sur 100.

EH

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-