Les activistes civils de l’est de l’Ukraine exhortent la France à empêcher l’ouverture du « Centre de représentation officielle en France de la République populaire de Donetsk »

Les activistes civils de l’est de l’Ukraine exhortent la France à empêcher l’ouverture du « Centre de représentation officielle en France de la République populaire de Donetsk »

147
Ukrinform
Les représentants des trente-trois ONG du Donbass ont envoyé une lettre ouverte à Monsieur Gérard Collomb, Ministre de l’intérieur de la République Française, au sujet de l’ouverture d’un « Centre de représentation officielle en France de la République populaire de Donetsk » à Marseille.

Cette liste a été publiée sur la page Facebook de Maxime Potaptchouk, président de l’ONG « Plast »  à Kramatorsk.

« Nous sommes des Organisations Non Gouvernementales oeuvrant au quotidien dans le Donbass pour aider la population victime de la guerre. C’est avec stupéfaction que nous avons découvert la création de l’association française « CENTRE DE REPRÉSENTATION OFFICIELLE EN FRANCE DE LA RÉPUBLIQUE POPULAIRE DE DONETSK », suite à sa publication au Journal Officiel », peut-on lire dans cette liste.

En s’adressant au Ministre, les signataires ont déclaré : « Nous souhaitons porter à votre attention les résolutions de l’Assemblée Parlementaire de l’OSCE adoptées à Minsk en juillet 2017 affirmant que des « formations armées illégales dans certaines zones des régions ukrainiennes de Donetsk et de Louhansk » … « se livrent à des actes de terrorisme en Ukraine ». De plus, de nombreux rapports ont documenté des cas de violence et de discrimination envers des Ukrainiens ou encore des minorités religieuses de la part des membres des formations illégales dénommées « Républiques populaires » de Donetsk et de Louhansk, non reconnues ni par la France, ni par l’ensemble de la communauté internationale ».

Les représentants des ONG de la région de Donetsk demandent au Ministre français « de saisir le Conseil des Ministres, le Procureur de la République et toute autre instance que vous trouverez appropriée afin de dissoudre l’association « CENTRE DE REPRÉSENTATION OFFICIELLE EN FRANCE DE LA RÉPUBLIQUE POPULAIRE DE DONETSK » et d’enquêter sur l’origine de ses fonds; d’après son propre site, elle utilise la banque lettone Rietumu, condamnée pour blanchiment et fraude fiscale, ainsi que sur les activités de ses membres, en particulier M. Hubert Fayard, impliqué,semble-t-il,en 1998 dans un détournement de fonds dans le cadre de son travail à la mairie de Vitrolles ».

Les activistes proposent de donner toute l’information pour aider les enquêteurs français.

Comme Ukrinform l’a déjà relevé, le ministère des Affaires Étrangères de la France s’est adressé au Procureur du pays au sujet de l’ouverture « Centre de représentation officielle en France de la République populaire de Donetsk », prévue le 25 septembre à Marseille.  Apparemment, ce soi-disant « Centre de représentation » est enregistré en tant qu’association publique qui, conformément à la loi, n'exige pas d’autorisation préalable.

EH

Rubriques

L'Agence

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2017 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-