Aujourd’hui, c'est le centième anniversaire de la Révolution d’Octobre

Aujourd’hui, c'est le centième anniversaire de la Révolution d’Octobre

68
Ukrinform
Il y a exactement 100 ans, le 7 novembre 1017, suite à un soulèvement armé à Petrograd, capitale de l’Empire russe, le pouvoir s’est retrouvé aux mains du gouvernement du parti Bolchevik  dirigé par Vladimir Lénine. Le soulèvement a été directement dirigé par le Comité militaire révolutionnaire du Conseil de Petrograd, sous la main de Léon Trotsky.

Après la Révolution de février et l'abdication de Nicolas II, c’était à l'Assemblée constituante de diriger le pays. L’Assemblée devait être composée par le Gouvernement provisoire. Mais en parallèle de ce gouvernement provisoire, un système de "Conseil militaire", "des ouvriers" et, plus tard, "des paysans", se met petit à petit en place. Leur activité n’est pas légale, mais suffisament importante pour bloquer le travail du Gouvernement provisoire. Cette situation, survenue en Russie en automne 1917, montrait  tous les prémices d’une catastrophe économique et politique, provoquant alors un vif mécontentement du peuple. Le Gouvernement provisoire perdait de sa notoriété et les bolcheviks en ont profité.

Le 6 octobre, le Comité militaire révolutionnaire a pris la décision de commencer un soulèvement armé à Petrograd. Dans la nuit du 6 au 7 novembre, les unités militaires des bolcheviks se sont emparé de la Poste centrale, des gares, de la centrale électrique, de la Banque nationale et de la station centrale téléphonique. Au matin, ils contrôlaient presque toute la ville. Vers 19 heures, les bolcheviks ont imposé un ultimatum au Gouvernement provisoire. La première fois, les représentants du Gouvernement provisoire ont refusé d'y répondre. A 21h40, le croiseur «Aurora" a tiré à blanc, signifiant ainsi  le début de la prise d'assaut du Palais d'Hiver. Cette nuit-là, le 2ème  rassemblement des Conseils des députés militaires et ouvriers, dont la réunion avait commencé la veille, a constaté les conséquences du coup  d’état et créé le "Conseil des commissaires du peuple", dirigé par Vladimir Lenine. Cet établissement du pouvoir des bolcheviks a provoqué une grande opposition de la part des partisans du Gouvernement provisoire mais aussi de la Rada Centrale.  Dès le premier jour du coup d’état d’octobre à Petrograd, compte tenu de la position plutôt neutre du gouvernement, les partisans peu nombreux des bolcheviks ont concentré tous leurs efforts sur le combat contre le Gouvernement provisoire. Après les combats du 9 au 11 novembre, les troupes gouvernementales ont reculé sous la pression des unités des bolcheviks et ont abandonné Kyiv. Cependant, la Rada Centrale n’a pas laissé les bolcheviks accéder au pouvoir et a édité le 3ème Universal, selon lequel la Rada devenait un pouvoir suprême en Ukraine.

EH

Rubriques

L'Agence

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2017 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-