L'Ukraine célèbre la Journée des Héros de la Centurie Céleste

L'Ukraine célèbre la Journée des Héros de la Centurie Céleste

280
Ukrinform
Depuis le décret signé par le président ukrainien le 11 février 2015 sur la "commémoration de l'héroïsme des participants à la Révolution de la Dignité et pour honorer la mémoire des Héros de la Centurie Céleste", le 20 février est le jour officiel de recueillement en mémoire des victimes du Maïdan.

Il y a quatre ans, au moment de la Révolution de la Dignité, la confrontation entre le peuple ukrainien et le régime d'alors avait atteint son apogée le 20 février 2014. Le jour lendemain, les autorités officielles de l'Ukraine reconnaissaient légalement les manifestants tués comme des victimes alors que le même jour, une cérémonie d'adieu avait lieu sur la Place de l'Indépendance. Afin de leur rendre hommage, les manifestants tués ont été appelés les "Héros de la Centurie Céleste" à titre posthume.

Les premiers héros de la Centurie Céleste, Sergei Nigoyan et Mikhail Zhiznevsky sont tombés le 22 janvier 2014, touchés par des balles tirées par les forces de l'ordre lors d'affrontements dans le centre ville de Kyiv. Le même jour, le corps de l'activiste Yuri Verbytsky était retrouvé couvert de traces de torture dans une forêt près de Kyiv. Au 18 février 2014, neuf militants avaient déjà perdu la vie et 20 autres la perdront après, mais c'est du 18 au 20 février, qu'un nombre considérable de manifestants, 78 personnes au total, va être tué sur la place de l'indépendance dans de violents affrontements. Outre des Ukrainiens, des Biélorusses, des Arméniens et des Géorgiens, tous victimes du régime de Ianoukovitch sont également entrés au panthéon de la Centurie Céleste, en tant que combattants pour l'Indépendance de l'Ukraine. 

Le président ukrainien Petro Porochenko a décerné le titre de Héros de l'Ukraine à titre posthume à 104 Héros de la Centurie Céleste, et l'Ordre de Héros de la Centurie Céleste à titre posthume à trois citoyens étrangers, le Biélorusse, Mikhail Zhiznevsky et les Géorgiens, Zurab Khurtsia et David Kipiani.

Le prix payé par l'Ukraine pour se libérer de la dictature et choisir de faire partie de l'Europe a été trop élevé.

kh

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. • Les informations avec la mention "Publicité" et "PR", ainsi que des matériaux du bloc "Communiqués" sont publiés en vertu des droits de publicité et le seul responsable de leur contenu est l'annonceur.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-
*/ ?>