La Cour d’Appel de Paris confirme le verdict à l’encontre de la journaliste ukrainienne Anna Jaillard-Chesanovska mais diminue les dommages et intérêts

La Cour d’Appel de Paris confirme le verdict à l’encontre de la journaliste ukrainienne Anna Jaillard-Chesanovska mais diminue les dommages et intérêts

2751
Ukrinform
La Cour d’Appel de Paris a rendu son verdict dans l’Affaire opposant la journaliste ukrainienne Anna Jaillard-Chesanovska au journaliste français Paul Moreira.

La Cour d’Appel de Paris avait aujourd'hui à juger l’Appel interjeté par Anna Jaillard-Chesanovska, une journaliste ukrainienne résidant en France contre la récente décision de justice, au mois de mars dernier, la condamnant à verser 13 000 € pour des dommages et intérêts et le paiement des frais de procédure, suite à une plainte déposée par Paul Moreira pour diffamation.

Le verdict de la Cour d’Appel, rendu aujourd’hui (mercredi 4 avril), confirme la précédente décision de la Justice, tout en réduisant fortement le montant des dommages et intérêts requis.

Contacté par Ukrinform, l’avocat d’Anna Jaillard Chesanovska, M° Frédéric Gras, a confirmé le verdict :

"[la Cour d’Appel] a diminué les montants : 2 000 € de dommages et intérêts, 3 000 euros au titre de l’article 475.1 du code de procédure pénal, c’est à dire les frais de procédure, et 2 000 € pour le communiqué judiciaire", a déclaré l’avocat, précisant qu’il devait maintenant étudier plus attentivement le communiqué et s’entretenir avec sa cliente.

Anna Jaillard-Chesanovska a quant à elle fait part de la possibilité de se pourvoir en cassation :

"La prochaine étape c'est la cour de cassation. Je suis prête à aller jusqu'à la cour européenne puisque je constate que de toute évidence la France a oublié ce que c'est la liberté d'expression. Je sais que dans mes articles j'ai écris la vérité et je suis prête à me battre jusqu'au bout", a précisé la journaliste ukrainienne, soulignant le soutien de la diaspora en France et des milieux pro-ukrainiens, :

"Je voudrais remercier tous ceux qui m'ont épaulé durant ces mois: les Ukrainiens de France et d'Ukraine ainsi que des amis français. C'est dans leur soutien inconditionnel que j’ai puisé ma force"

Les différentes décisions de justice rendus ces derniers mois étaient liées à une plainte déposée par le journaliste français Paul Moreira pour diffamation, celui-ci reprochant à Anna Jaillard-Chesanovska d’avoir publié plusieurs articles dans lesquels elle reprochait au réalisateur d’avoir modifié les textes de traduction qu’elle avait effectué pour lui pour son documentaire « Ukraine : les masques de la Révolution », diffusé en juin 2016 sur Canal + et auquel elle avait collaboré en tant qu’interprète.

Ce documentaire avait été fortement critiqué par de nombreux ukrainiens de France comme propageant un point de vue biaisé et pro-russe de la situation en Ukraine. De nombreux journalistes et spécialistes français de l’Ukraine avaient également fait part de leurs désaccords avec certaines parties du documentaire, notamment au biais d’une lettre ouverte co-signée dans plusieurs médias d’importance en France.

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «Publicités» et «PR» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-
*/ ?>