À Saint-Pétersbourg, des activistes demandent l'arrêt de la répression contre les Tatars de Crimée (photos)

À Saint-Pétersbourg, des activistes demandent l'arrêt de la répression contre les Tatars de Crimée (photos)

Ukrinform
Mercredi soir à Saint-Pétersbourg, desactivistes civils ont descendu la perspective Nevski en soutien aux Tatars de Crimée. Cette manifestation s'est tenue dans le cadre de l'action perpétuelle « Stratégie-18 ».  

Cette information a été publiée sur la page Facebook « Solidarité Saint-Pétersbourg » :

«"Le 18 avril 2018, des manifestations ont eu lieu à Saint-Pétersbourg en soutien aux Tatars de Crimée".

Les manifestants ont rappelé que depuis l'annexion de la Crimée, les droits de l'Homme y sont violés de manière flagrante, et que la plupart des persécutions politiques concernaient des Tatars de Crimée : menaces, arrestations illégales et perquisitions, enlèvements dans la rue ou au domicile, contrôle de ceux qui fréquentent la mosquée.

Les activistes ont exigé l'arrêt de "la terreur contre les Tatars de Crimée", des "poursuites pénales" et la "liberté pour les détenus dans l’affaire de Hizb-ut-Tahrir".

Pour information : L'Action perpétuelle "Stratégie 18" est une  mouvement de résistance et de dénonciation activiste et pacifique organisée contre l'annexion de la Crimée par la Fédération de Russie et au persécutions politiques et ethniques organisées depuis lors dans la péninsule, dont le nom se réfère à la déportation des tatars de Crimée par le régime de Staline vers l'Asie centrale le 18 mai 1944.

L'affaire Hizb-ut-tahrir concerne le procès et la condamnation à 12 ans de réclusion du leader de la branche criméenne du mouvement islamique du même nom, Ruslan Zeytullayev.

L’organisation Hizb-ut-Tahrir compte des membres au sein de la communauté musulmane des Tatar de Crimée. L’annexion de la péninsule par la Fédération de Russie l'a placé sous la juridiction russe et a fait tomber le mouvement religieux sous le coup de la décision de la Cour Constitutionnelle russe de dissoudre ce mouvement en Russie en 2003.

Les activités du Hibz-ut-Tahrir étaient autorisées en Crimée jusqu'en mars 2014, en vertu de la loi Ukrainienne.

kh

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-