HRW: L’Ukraine recule dans le domaine des droits de l'homme

HRW: L’Ukraine recule dans le domaine des droits de l'homme

Ukrinform
En Ukraine, en 2018, un grand nombre d'attaques contre des critiques, des autorités et des activistes ont eu lieu, mais le gouvernement n'a pas déployé suffisamment d'efforts pour empêcher de telles attaques et punir les responsables pour les crimes commis.

Cette information figure dans le rapport annuel de l’organisation de défense des droits de l’homme internationale Human Rights Watch.

Le rapport note que l'année dernière, les autorités ukrainiennes ont poursuivi une politique de restriction de la liberté d'expression, de la liberté d'information et de la liberté des médias, justifiant cette approche par la nécessité de résister à l'agression russe et à la propagande du Kremlin.

«Dans le domaine de la protection des droits de l'homme, l'Ukraine recule. Avant les élections, les électeurs devraient demander aux candidats et au gouvernement de garantir les droits de l’homme, ainsi que réfléchir aux conséquences d'une réaction inappropriée de l'État face aux manifestations violentes des nationalistes », a déclaré Rachel Denber, directrice adjointe de HRW pour l'Europe et l'Asie centrale.

Selon les défenseurs des droits de l'homme, le gouvernement ukrainien n'a pas non plus suffisamment résisté à la violence croissante à l'encontre des minorités, en particulier des représentants de la communauté de LGBT. Les experts de Human Rights Watch notent que la police m’a pas réagi à la plupart de ces cas et n’a même pas mené les enquêtes nécessaires.

«Les autorités ukrainiennes n’ont pas non plus ouvert d’enquête efficace concernant de nombreux cas d’attaques contre des activistes anti- corruption et d’autres activistes publics et défenseurs des droits de l’homme. En novembre, la militante anti-corruption Katerina Gandzyuk, qui avait été aspergée d'acide en juillet, est décédée des suites de ses brûlures », soulignent les auteurs du document.

Entre outre, le rapport de Human Rights Watch note que la loi qui oblige les activistes civils et les journalistes anti-corruption à déclarer leurs revenus reste en vigueur en Ukraine et ceci malgré de nombreuses protestation de la part des organisations internationales de défense des droits de lʼhomme.

Lire aussi : Porochenko : L'État respectera la liberté de religion de chaque Ukrainien

EH

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-