La Fédération européenne des journalistes adopte une déclaration sur les journalistes ukrainiens persécutés en Russie

La Fédération européenne des journalistes adopte une déclaration sur les journalistes ukrainiens persécutés en Russie

Ukrinform
La Fédération européenne des journalistes (FEJ) a adopté lors de sa réunion annuelle une déclaration spéciale de solidarité avec les journalistes ukrainiens persécutés en Russie, en Crimée et dans le Donbass occupé.

Le président de l'Union nationale des journalistes d'Ukraine, Serhiy Tomilenko, a communiqué cette information sur sa page Facebook.

Selon lui, les représentants de la Russie et de la France se sont opposés à l’adoption de la déclaration. Lors de leurs discours, les représentants des syndicats de journalistes lituaniens et polonais, ainsi que le vice-président de la FEJ, ont appelé à l'adoption de la déclaration et à la solidarité avec leurs collègues ukrainiens.

Tomilenko a ajouté que la déclaration avait été adoptée à la majorité absolue des délégués à la réunion annuelle, soit plus de 100 voix.

« Liberté à Roman Souchtchenko, emprisonné en Russie! Liberté à Stanislav Aseyev et Oleg Halaziuk, emprisonnés dans le Donbass occupé! Liberté à Mykola Semena, condamné pour ses activités professionnelles par les autorités russes en Crimée! Libérez et arrêtez la persécution des journalistes tatars de Crimée! », a écrit M. Tomilenko.

Le correspondant d'Ukrinform en France, Roman Souchtchenko a été arrêté à Moscou le 30 septembre 2016 lors d'une visite privée à des membres de sa famille, en violation flagrante du droit international. Les représentants du FSB ont déclaré qu'il s'agissait d'un espion ukrainien et qu'il avait rassemblé des informations sur les activités des forces armées de la Fédération de Russie et de la garde russe. Le tribunal russe a condamné Roman à 12 ans de colonie pénitentiaire.

Le journaliste de Crimée Mykola Semena a été accusé d'appel public à la violation de l'intégrité territoriale de la Russie par un tribunal russe sur la péninsule annexée. Le 22 septembre 2017, le tribunal de Simferopol l'a condamné à deux ans et demi de prison avec sursis ainsi et à une interdiction de toute activité publique durant deux ans.

Stanislav Aseyev, le journaliste du projet de la Radio Svoboda « Donbass. Réalités », a disparu à Donetsk le 2 juin 2017. Deux mois après sa disparition, les séparatistes ont annoncé que le journaliste était soupçonné d'espionnage et arrêté.

Le blogueur pro-ukrainien Oleg Halaziuk, qui a couvert les réseaux sociaux des événements survenus dans les zones temporairement occupées des régions de Donetsk et de Louhansk et a collaboré avec certains médias ukrainiens, est en captivité depuis plus d'un an.

kh

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-