Assassinat de Kateryna Handziuk : un an après, les commanditaires restent inconnus

Assassinat de Kateryna Handziuk : un an après, les commanditaires restent inconnus

Ukrinform
Un an après la mort de Kateryna Handziuk, activiste de Kherson, l’emotion reste vive dans la société. En effet, si les assassins sont en prison, les commanditaires du meurtre restent inconnus.

Kateryna Handziuk s'est faite attaquer le 31 juillet dans la matinée en bas de son immeuble à Kherson. L'homme qui l'attendait à l'entrée lui a jeté de l'acide sulfurique concentré sur la tête; la jeune femme a été brûlée à 35% sur tout le corps. Au cours des mois suivants, elle a subi plus d’une dizaine d'opérations et est restée en soins intensifs.

Dés le début, la police a qualifié l'affaire de « hooliganisme ». Mais sous la pression de la société, la police a fini par qualifier cette attaque de « tentative de meurtre avec une cruauté particulière ».

Le 3 août, Yuriy Loutsenko, procureur général de l'Ukraine a déclaré que l'affaire Handzyuk serait transférée au Service de sécurité de l'Ukraine. Le même jour, le ministre de l'Intérieur ukrainien, Arsen Avakov, a annoncé l'arrestation d'un certain Mykola Novikov, soupçonné d'avoir commis cette attaque.

Cependant, Kateryna Handziuk, qui a repris conscience, a déclaré qu'elle n'avait jamais vu cet homme auparavant et que les témoins de l'attaque ne le reconnaissaient pas non plus. Cette tournure a révolté encore plus la société, d’autant que l'homme avait un alibi : le jour où Kateryna a été agressée, il était en vacances avec sa famille loin de Kherson. Finalement, après plusieurs semaines de calvaire, l'homme a été relâché.

Le 20 août, le président de la police nationale, Serhiy Knyazev, a déclaré que cinq personnes avaient été arrêtées par la police, soupçonnées d'organisation et de complicité de tentative d'assassinat » sur Kateryna Handziuk. Il s'agirait de Victor Gorbounov qui aurait acheté l'acide, Mykola Grabtchouk qui aurait directement attaqué Kateryna, Serhiy Torbin, organisateur de l'attaque et deux autres hommes. Tous les prévenus seraient des anciens combattants. Selon les informations de la police, quatre des cinq individus interpelés ont déjà reconnu leur implication dans le crime.

Cependant, le nom du commanditaire de cette attaque n'a jamais été dévoilé et c'est surtout cela que les activistes reprochent à la police.

La jeune femme a subi plusieurs opération et est restée pendant 4 mois en soins intensifs. Malgré tous les efforts des médecins, elle est décédée sur son lit d’hôpital le 4 novembre 2018. La société civile ukrainienne a beau faire la pression sur les responsables des forces de l’ordre et les autorités ukrainiennes en général, les commanditaires du meurtre n’ont jamais été identifies.

Victor Handziuk, père de la jeune femme, qui depuis se bat pour établir la vérité, a qualifié l'année précédente de promesses prestigieuses, de falsifications, d'occasions manquantes, de déceptions, d'une année de combat pour la vérité, pour le respect de la légalité et de la justice.

eh

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-