Climat : L’ONU appelle à une action immédiate pour éviter le pire

Climat : L’ONU appelle à une action immédiate pour éviter le pire

Ukrinform
L’ONU met en garde les gouvernements contre une catastrophe climatique qui ne pourra pas être évitée si des actions concrètes ne sont pas appliquées immédiatement.

Cette information a été publiée par l’édition l’Union.

La mise en garde lancée ce mardi par l'ONU est plus claire que jamais: si le monde remet encore à plus tard les actions immédiates et radicales nécessaires pour réduire les émissions de CO2, la catastrophe climatique ne pourra plus être évitée.

Pour garder un espoir de limiter le réchauffement de la planète à 1,5°C, ambition idéale de l'accord de Paris, il faudrait réduire les émissions de gaz à effet de serre de 7,6% par an, chaque année dès l'an prochain et jusqu'à 2030, selon le rapport annuel du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE).Soit un total de 55% de baisse entre 2018 et 2030.

Tout retard, au-delà de 2020, rendrait rapidement l'objectif de 1,5°C hors de portée. Et même pour espérer limiter le réchauffement à +2°C, il faudrait réduire les émissions de 2,7% par an de 2020 à 2030. Mais ces émissions, générées en particulier par les énergies fossiles ont augmenté de 1,5% par an ces dix dernières années et « il n'y a aucun signe qu'elles atteignent leur pic dans les prochaines années », souligne le PNUE, notant le nouveau record de 55,3 gigatonnes de CO2 en 2018.

Le monde a déjà gagné environ +1°C depuis l'ère pré-industrielle, entraînant une multiplication des catastrophes climatiques. Et chaque demi-degré supplémentaire va aggraver l'impact des dérèglements climatiques. Or selon le PNUE, si les émissions se poursuivent au rythme actuel, la planète pourrait se réchauffer de 3,4 à 3,9°C d'ici la fin du siècle. Et même si les Etats signataires de l'accord de Paris respectent leurs engagements, le mercure montera de 3,2°C. Pour le moment, seuls 68 pays se sont engagés à augmenter leur ambition

L'ONU assure malgré tout qu'il est encore possible de rester sous +2°C, et même sous +1,5°C.« Les signataires de l'accord de Paris doivent multiplier leurs ambitions par 3 pour atteindre le premier objectif, par 5 pour le second. Et ces engagements doivent être suivis d'actions immédiates. Dix ans de procrastination climatique nous ont mené là où nous sommes », a déclaré à l'AFP Inger Andersen, patronne du PNUE.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2020 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-