ONU : la violence à l'égard des femmes et des filles s’est aggravée avec le déclenchement de la pandémie de Covid-19

ONU : la violence à l'égard des femmes et des filles s’est aggravée avec le déclenchement de la pandémie de Covid-19

Ukrinform
Si la violence à l'égard des femmes et des filles est un problème persistant et omniprésent, il n'a fait qu'empirer avec le déclenchement de la pandémie de Covid-19. La violence domestique, en particulier, s'est considérablement aggravée, selon l'agence onusienne ONU-Femmes.

Cette information a été publiée sur le site de L’ONU.

Les femmes et les filles sont également touchées de manière disproportionnée par l'impact socio-économique de la pandémie, ce qui augmente le risque de violence.

Dans ce contexte, Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d’ONU-Femmes, a écrit aux dirigeants politiques du monde entier pour les exhorter à prendre des mesures concrètes et à exprimer leur engagement à mettre fin à la violence contre les femmes.

« Alors que le monde s'apprête à marquer la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes », a-t-elle déclaré, « je voudrais appeler votre gouvernement à rendre visible au plus haut niveau votre engagement à lutter contre la violence à l'égard des femmes et des filles dans le cadre de la Covid-19 », a-t-elle dit.

Le soutien peut également provenir de citoyens ordinaires qui s'efforcent de sensibiliser à la violence à l'égard des femmes et des filles, a déclaré l'actrice Nicole Kidman, lors de la réunion virtuelle.

En tant qu'Ambassadrice de bonne volonté pour ONU Femmes, elle a parcouru le monde pour rencontrer des survivantes et entendre leurs histoires, parfois déchirantes et horribles.

« Ces femmes elles-mêmes nous ont rappelé que c'est un problème avec une solution. Mais la solution ne peut exister que si nous fournissons de l'aide », a déclaré Nicole Kidman dans un message vidéo.

Dans la perspective du Forum sur l'égalité des sexes l'année prochaine, ONU Femmes a lancé une campagne mondiale de mobilisation pendant16 jours pour exiger que la reprise post-Covid conduise à une « nouvelle normalité », où la violence à l'égard des femmes et des filles appartient au passé.

En décembre 1999, l'Assemblée générale des Nations Unies a désigné le 25 novembre comme Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, invitant les gouvernements, les organisations internationales et les organisations non gouvernementales à promouvoir des activités destinées à sensibiliser le public à cette question.

Cette journée commémore également l'assassinat brutal, en 1960, des trois sœurs Mirabal, militantes politiques en République dominicaine, sur ordre de l'ancien dirigeant Rafael Trujillo.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2021 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-