19 février : La journée internationale de la baleine

19 février : La journée internationale de la baleine

Ukrinform
La Journée internationale de la baleine est célébrée chaque 19 février 2020 et elle est consacrée à la défense et la protection de l'ensemble des mammifères marins. L’occasion de lutter plus concrètement contre la chasse de cet animal marin, déjà victime du réchauffement climatique.

En plus d’être les plus grands animaux vivant sur terre, les baleines jouent un rôle essentiel pour notre planète particulièrement en termes d’équilibre écologique. Elles seraient considérées comme de véritables « pompes à carbone » grâce à leurs excréments, mais aussi ce sont des espèces parapluies, c’est à dire qu’en les protégeant, on protège plusieurs autres espèces marines même moins emblématique.

Lorsque les baleines sont prédatrices, elles mangent des poissons et invertébrés. Quand elles sont proies, elles sont chassées par des requins et des épaulards. À l’état de carcasse elles servent de nourriture à des organismes détritivores.

Elles sont comme une pompe mettant en circulation le poisson et le zooplancton, nutriments essentiels à la production primaire de l’écosystème des mers et des océans. Elles garantissent la santé des milieux marins, dans tous les coins du globe. Leur déclin ou leur augmentation bouleverserait cet équilibre.

Mais, malheureusement, elle est également chassée par l’homme. Avec plus ou moins d’autorisation…

En 1982, la Commission Baleinière Internationale avait pu interdire la chasse « commerciale » aux cétacés, cette subtilité de langage permettant tout de même à certains états de poursuivre leur chasse à des fins « scientifiques ». À titre d’exemple, la chasse à la baleine est encore bien présente, surtout au Japon. Ce pays prend comme couverture les études scientifiques, alors qu’elles sont effectivement chassées pour leur viande et transformées en produits cosmétiques.

Mais les Islandais et les Norvégiens ne sont pas en reste, et certains pays du Nord n’ont que cette chasse pour moyen de survie. Pour eux, elle est pratiquée conformément aux quotas de la Commission internationale. Les bateaux sont de plus en plus gros, de plus en plus nombreux, et le nombre de baleines percutées par le trafic maritime augmente de 3 à 4% par an.

Le krill, ressource préférée des baleines, est victime de la pêche industrielle et du réchauffement climatique. Les zones de leur concentration diminuent d’année en année.

Avec les 8 millions de plastique présents dans les océans, les baleines, à l’instar des tortues et autres poissons, meurent intoxiquées ou étouffées.

On n’y pense pas forcément, mais l’homme a multiplié par 10, en 20 ans, le bruit des mers et océans. Prospections sismiques, sonars, travaux sous-marins sont responsables d’un terrible brouillard acoustique. Ils détériorent leur orientation et, ainsi, leur recherche de nourriture et leur reproduction

Les polluants s’accumulent malheureusement dans la graisse des cétacés. Cela détruit ainsi leurs défenses et leurs résistances aux maladies, sans oublier leur fertilité.

Tous ces facteurs ont comme point commun l’Homme. Il faut donc, pendant cette Journée internationale, et toute l’année si possible, réfléchir à la manière de changer le comportement de l’être humain face aux soucis qu’il crée à l’environnement de la baleine.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2021 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-