L’OMS aidera l’Ukraine à mettra en œuvre le programme de diagnostic précoce du cancer du sein

L’OMS aidera l’Ukraine à mettra en œuvre le programme de diagnostic précoce du cancer du sein

Ukrinform
Une étude menée récemment par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) et l’OMS/Europe a montré qu’en Ukraine, plus de 1 cancer du sein sur 4 est diagnostiqué à un stade tardif, rendant impossible la guérison, même avec les meilleurs traitements.

Cette information a été publiée sur le site de l’Organisation mondiale de la Santé.

Pour faire face à cette tendance inquiétante, le docteur Arman Kacharian, responsable de la lutte contre le cancer au ministère ukrainien de la Santé, a fait appel à l’expertise de l’OMS/Europe dans ce domaine. Les autorités du pays ont profité de l’expertise et des conseils de l’OMS/Europe pour modifier leurs plans initiaux de dépistage par mammographie à l’échelle nationale, et ont commencé à élaborer un programme de diagnostic précoce plus prometteur. Cette initiative permettra à l’Ukraine de sauver des milliers de vies et d’économiser des millions d’euros en prêts.

En 2019-2020, le docteur Kacharian a examiné les politiques efficaces de prévention du cancer du sein lors de l’atelier CIRC/OMS sur le dépistage du cancer et des grandes conférences de l’OMS/Europe sur le dépistage. Il est arrivé à la conclusion qu’un programme de dépistage par mammographie à grande échelle ne constituait pas la meilleure option pour améliorer la situation en matière de cancer du sein en Ukraine.

Selon les dernières lignes directrices de l’OMS, les programmes nationaux de dépistage du cancer par mammographie ont tendance à être coûteux, et ne donnent des résultats positifs que dans les pays où les systèmes de santé disposent de ressources économiques et humaines importantes. Le système de santé de nombreux pays de la Région européenne de l’OMS n’est pas en mesure de tester un grand nombre de femmes en bonne santé, et d’assurer un diagnostic et un suivi rapides et précis de celles dont le test s’est avéré positif.

Après avoir consulté des experts de l’OMS/Europe, les autorités ukrainiennes se sont intéressées à une autre stratégie de prévention du cancer recommandée par l’OMS, à savoir le programme de diagnostic précoce. Ce dernier repose sur l’identification rapide des cas de cancer chez les patientes qui présentent des symptômes de la maladie ainsi que sur un suivi rapide et complet du diagnostic. Étant donné les améliorations majeures apportées ces dernières décennies au traitement du cancer du sein, dans les cas où le cancer est diagnostiqué à un stade palpable précoce, les taux de guérison sûre sont très élevés.

L’OMS/Europe a également aidé l’Ukraine à évaluer ses ressources. Le pays collabore avec la France sur des projets de prévention du cancer du sein. Début 2020, la France a proposé un prêt à taux réduit de 24 millions d’euros à l’Ukraine afin de se procurer des appareils de mammographie pour le dépistage.

Sur les conseils des experts de l’OMS/Europe, l’Ukraine a procédé à une cartographie rapide des services de mammographie disponibles dans le pays, en les comparant aux données nationales sur la détection du cancer du sein stratifiées par régions, notamment les données du programme pilote ukrainien de dépistage du cancer du sein.

Il s’est avéré que le pays disposait d’un équipement mammographique suffisant pour lancer un programme efficace de diagnostic précoce du cancer du sein. Il suffisait de veiller à ce que les unités de mammographie existantes fonctionnent à pleine capacité, traitant 4 à 8 femmes par jour, voire plus, comme c’est le cas actuellement.

« L’aide apportée par l’OMS a permis à l’Ukraine de réaliser d’importantes économies », a expliqué le docteur Kacharian. « Le prêt à taux réduit était destiné à l’achat d’appareils de mammographie. Si nous n’avons pas besoin de cet équipement, nous n’aurons pas à rembourser le prêt. Nous allons renouveler le matériel de mammographie dans les hôpitaux oncologiques spécialisés afin d’organiser un programme de diagnostic d’une journée. » L’OMS/Europe participe aux négociations actuelles entre l’Ukraine et la France afin d’investir plus efficacement dans la lutte contre le cancer du sein.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2021 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-