Svyatoslav Chevtchouk : L’Ukraine espère recevoir la visite du Pape

Svyatoslav Chevtchouk : L’Ukraine espère recevoir la visite du Pape

Ukrinform
Le primat de l’Église gréco-catholique, Sa Béatitude Mgr Svyatoslav Chevtchouk, a confié son espoir de voir le pape François visiter l'Ukraine, son pays déchiré par la guerre.

Sa Béatitude Mgr Svyatoslav Chevtchouk, primat de l’Église gréco-catholique ukrainienne unie à Rome a fait cette déclaration à l’occasion d’un entretien avec la fondation pontificale internationale Aide à l’Église en Détresse (AED).

 « Tout comme il est récemment allé en Irak, tout comme il se rendra dans différents autres pays du monde malgré les conditions difficiles dues à la pandémie de Covid-19, l’Ukraine espère une visite du Saint-Père. Je me rappelle d’une vieille dame qui est venue me voir récemment et qui m’a dit : « Vous savez, dès que le Saint-Père viendra et foulera la terre ukrainienne, la guerre cessera ». Lors de sa visite au Vatican, fin mars, le premier ministre ukrainien Denys Chmyhal a remis au Pape une invitation à se rendre en Ukraine », a-t-il déclaré.

Selon l’archevêque majeur, la nouvelle de la rencontre entre le Pape et le chef du gouvernement a été bien accueillie dans le pays. « C’était aussi un signe positif que la relation entre l’État ukrainien et le Saint-Siège offrirait un moyen non seulement de prévenir toute forme d’escalade du conflit en Ukraine, mais aussi d’apprendre à favoriser le dialogue et la réconciliation ».

Le pape François a souvent attiré l’attention sur la situation difficile en Ukraine, tout récemment lors de son allocution lors de la bénédiction Urbi et Orbi prononcé à Pâques par l’Église latine. Mgr Chevtchouk a ajouté : « Nous sommes très reconnaissants au Saint-Père pour son soutien constant, ses prières et sa solidarité avec l’Ukraine et le peuple ukrainien. » Compte-tenu des tensions entre l’Ukraine et la Russie, en particulier dans l’est du pays, le primat de l’Église ukrainienne a souligné que la situation en Ukraine ne pouvait être résolue par des moyens militaires, mais seulement par la diplomatie : « Je mise sur le dialogue, car au moyen du dialogue, nous pouvons guérir les blessures et la paix l’emportera sur la guerre. »

Selon l’archevêque majeur, l’inquiétude grandit parmi les chrétiens d’Ukraine : « Notre plus grande crainte réside dans le risque d’une escalade de la violence aux frontières orientales de notre pays ». Dernièrement, la Russie y avait déployé temporairement jusqu’à 100.000 soldats. Tandis que Moscou parlait de manœuvres pour ses troupes, les observateurs ukrainiens et internationaux y voyaient une provocation délibérée.

La situation s’est encore aggravée depuis que la pandémie de Covid-19. Les populations y sont isolées, oubliées et ne peuvent pas recevoir de médicaments.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2021 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-