La défense a suffisamment de preuves de l'innocence de Souchtchenko

La défense a suffisamment de preuves de l'innocence de Souchtchenko

Ukrinform
Dans le procès ouvert à l'encontre de Roman Souchtchenko, le journaliste d'Ukrinform illégalement détenu en Russie depuis l'été 2016, l'accusation a eu l'occasion de présenter ses arguments devant le tribunal municipal de Moscou lundi 23 avril. La défense présentera son plaidoyer le mercredi 25 avril.

Cette déclaration a été faite par l'avocat de Souchtchenko, Mark Feygin :

"Lundi, l'accusation a fourni ses preuves : des procès-verbaux d'interrogatoires, des rapports, des certificats, des enregistrements audio et vidéo, et l'accusation se référera à ces documents pendant les débats. À mon avis, nous avons suffisamment de preuves pour étayer notre version selon laquelle Souchtchenko n'est coupable d'aucune infraction et qu'il s'agit d'une provocation commise à son encontre", a précisé l'avocat, ajoutant que la défense possédait un certain nombre de dépositions, notamment en lien avec la « caractérisation » de son client (Roman Souchtchenko a été accusé d'appartenir aux services de renseignement ukrainiens). Celui-ci devrait d'ailleurs être absent aux audiences.

L'avocat du journaliste s'interroge à présent sur la manière d'interroger les témoins du procès.

"Je vous rappelle encore une fois qu'il n'est pas nécessaire de s'engager dans l'affirmation de soi et de se fier à la rectitude procédurale du processus, en particulier, comme dans les circonstances actuelles, lorsque le processus est clos. L'accusation, qui ne craint pas la critique, n'as pas été trop stricte, même à propos de la présentation des preuves. Encore une fois, le sort de Souchtchenko sera résolu dans des discussions politiques de haut niveau. En ce sens, à mon avis, l'arrivée du président français au Forum économique de Saint-Pétersbourg à la fin du mois de mai sera importante,", a déclaré M. Feygin.

Lire aussi : Le sort de Souchtchenko et d'autres prisonniers du Kremlin est considéré au plus haut niveau en France

Pour information : Roman Souchtchenko, correspondant d'Ukrinform en France, a été arrêté le 30 septembre 2016 à Moscou où il se rendait pour un voyage privé, en violation complète du droit international, avant d'être accusé d'"espionnage". Le FSB russe a déclaré que Souchtchenko était membre de la Direction des renseignements du ministère ukrainien de la Défense, qui a pour sa part toujours nié ces allégations.

Le 24 janvier 2018, le tribunal municipal de Moscou a prolongé la détention de Souchtchenko pour deux mois supplémentaires - jusqu'au 30 mars 2018. L’appel fait par la défense contre cette décision a été rejeté à la mi-mars et les audiences préliminaires, qui se sont ouvertes le 27 mars dernier ont été suspendues le jou même jusqu'à la fin du mois d'avril. La détention de Roman Souchtchenko a quant à elle été prolongée de six mois, jusqu'au 16 septembre 2018.

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-