La libération d’Olexandre Kostenko, otage politique de Crimée : le MAE ukrainien dévoile les détails

La libération d’Olexandre Kostenko, otage politique de Crimée : le MAE ukrainien dévoile les détails

508
Ukrinform
Olexandre Kostenko, prisonnier politique ukrainien, arrêté par les agents du FSB en Crimée le 5 février 2015 et condamné à 3 ans et 11 mois de prison, a été libéré le 3 août 2018 et est arrivé en Ukraine aujourd’hui.

À cette occasion, Andriy Zayats, secrétaire d’État au ministère des Affaires étrangères ukrainien, a donné une conférence de presse.

Entre outre, il a expliqué qu’Olexandre Kostenko était et serait toujours un citoyen ukrainien et même la Russie l’a reconnu.

« Je peux confirmer officiellement qu’Oleksandre Kostenko est un citoyen ukrainien et les autorités russes le reconnaissent également, il est d’ailleurs entré sur le territoire ukrainien avec son passeport ukrainien », a-t-il déclaré.

Andriy Zayats a également souligné que les autorités feraient tout pour aider Kostenko après son retour à Kyiv.

« Ce soir, alors qu’il sera déjà à Kyiv, nous espérons qu’il sera logé car nous savons qu’il n’a pas de domicile à Kyiv ou sur le territoire libre de l’Ukraine. On lui proposera un logement, une aide médicale. Il lui sera demandé d'utiliser, à titre conditionnel, les services d'un consultant ou d'un conseiller qui l’aidera à faire ses  documents pour qu'il puisse bénéficier du statut de personne déplacée et qu’il ne  dépense pas de temps à des procédures administratives inutiles », a-t-il déclaré.

Ludmila Denisova, Commissaire ukrainienne aux droits de l’homme, a déjà informé qu’Olexandre Koltchenko avait un bras cassé et qu’il avait besoin d’aide médicale. Elle a ajouté également que l’ancien otage passerait des examens médicaux et qu’il aurait besoin d’aide  pour se rétablir au plus vite.

Le 5 février 2015, Olexandre Kostenko a été enlevé par des agents du FSB en bas de son immeuble à Simferopol. Le lendemain, il a été forcé d’écrire une déclaration avec des aveux, reconnaissant que le 18 février 2014, alors qu'il se trouvait à Kyiv et participait aux événements sur la place Maidan, qu’il aurait jeté une pierre sur un agent des forces anti-émeute « Berkut ». En vertu de cette accusation, Kostenko a été condamné à 4 ans et 2 moi; l'appel a pris en compte la présence d'un jeune enfant de Kostenko et a réduit la peine à 3 ans 11 mois et, après la session, à 3 ans et 6 mois.

En décembre 2016, la Cour suprême de la Fédération de Russie a demandé les éléments de la première plainte concernant la non-enquête sur les tortures infligées au prisonnier politique Olexandre Kostenko.

Le 3 août 2018, Olexandre Kostenko, a été remis en libérté.  

EH

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-
*/ ?>