HCR : Plus de 836 000 réfugiés ont fui l’Ukraine en six jours

HCR : Plus de 836 000 réfugiés ont fui l’Ukraine en six jours

Ukrinform
Depuis le début des opérations russes il y a six jours, plus de 836 000 personnes, principalement des femmes et des enfants, ont fui l’Ukraine vers les pays voisins, a indiqué mardi l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), relevant que ces chiffres augmentent de façon « exponentielle ».

Ce rapport a été publié sur le site de l’ONU.

« La plupart ont fui vers la Pologne, la Hongrie, la Moldavie, la Roumanie, la Slovaquie, tandis que d’autres se sont dirigés vers divers autres pays européens », a déclaré lors d’un point de presse à Genève, Shabia Mantoo, porte-parole du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), ajoutant qu’un nombre « non négligeable de personnes se sont déplacées vers la Fédération de Russie».

L’illustration de ces mouvements de populations s’est traduite par des kilomètres de files d’attente dans les différents points frontaliers.

Des personnes ont attendu jusqu’à 60 heures pour entrer en Pologne, tandis que les files d’attente à la frontière roumaine atteignaient 20 heures. En Moldavie, il faut encore 24 heures pour parcourir les quelque 60 km qui séparent Odessa de la frontière avec la Moldavie.

« À ce rythme, la situation risque de devenir la plus grande crise de réfugiés du siècle en Europe », a alerté le HCR. Hier lundi, les dernières estimations faisaient état de 500.000 Ukrainiens ayant quitté le pays. Selon l’ONU, le conflit pourrait aboutir jusqu’à 4 millions de réfugiés en Europe.

Face à cet afflux, les agences humanitaires se mobilisent. Le HCR renforce ainsi ses opérations en envoyant d’urgence davantage de ressources, de personnel et d’articles de secours à déployer dans la région, tout en se préparant à fournir une aide en espèces via des cartes si nécessaire.

Au moins 136 civils, dont 13 enfants, ont été tués, et 400 autres ont été blessés depuis jeudi dernier, a annoncé mardi le Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme. Mais « le bilan réel est probablement beaucoup plus élevé », a déclaré une porte-parole du HCDH Liz Throssell, précisant que les régions de Louhansk et Donetsk, dans l’Est ukrainien tenu par les séparatistes pro-russes, comptaient à elles seules 253 victimes.

Au total, 26 enfants figurent parmi les victimes. La plupart des victimes ont été la cible d’armes explosives à rayon d’impact large, notamment l’artillerie lourde, des lance-roquettes multiples, ainsi que des frappes aériennes.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2022 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-