La Russie a utilisé au moins huit types de mines terrestres en Ukraine

La Russie a utilisé au moins huit types de mines terrestres en Ukraine

Ukrinform
L'Observatoire des Mines a constaté une augmentation de l'utilisation des mines dans le monde due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques.

Dans son rapport publié le 17 novembre, l'Observatoire souligne que la Russie, qui n'est pas un État partie au traité d'Ottawa, utilise des mines antipersonnel en Ukraine. Au moins huit types de mines terrestres ont été utilisés par les forces russes en Ukraine depuis février 2022.

Il existe des preuves confirmées que les forces russes ont également placé des pièges et des engins explosifs improvisés à de nombreux endroits. Il s'agit d'une situation sans précédent dans laquelle un pays qui n'est pas partie au traité d'interdiction des mines utilise cette arme sur le territoire d'un État partie au traité (l'Ukraine).

« À l'occasion du 25e anniversaire du traité d'Ottawa, la nouvelle utilisation de mines terrestres par les forces russes en Ukraine et par les parties au conflit au Myanmar est choquante. La situation humanitaire dans ces pays se détériore et les populations vont vivre sous la menace des mines pendant des années. Les États parties au traité d'Ottawa se sont fixé pour objectif de parvenir à un monde sans mines d'ici 2025 - cet objectif ne pourra être atteint que s'ils intensifient leur engagement dans la lutte contre les mines terrestres et usent de leur influence diplomatique pour pousser les États qui ne sont pas parties au traité à cesser d'utiliser cette arme aveugle », explique Anne Héry, Directrice des relations institutionnelles et plaidoyer chez l’ONG Handicap International.

L'Observatoire des mines 2022 rapporte qu'au moins 5 544 victimes de mines et de restes explosifs de guerre ont été enregistrées en 2021 : 2 182 personnes ont été tuées et 3 355 personnes ont été blessées. Les enfants représentent près de la moitié de toutes les victimes civiles. La majorité des 5 544 victimes recensées par l'Observatoire des mines 2022 se sont produites dans des pays touchés par des conflits et contaminés par des mines improvisées.

Plus de 75% des victimes enregistrées étaient des civils. La Syrie a enregistré le plus grand nombre de victimes annuelles pour la troisième année consécutive, suivie de près par l'Afghanistan, qui compte plus de mille victimes annuelles depuis plus de dix ans.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2023 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-