La guerre en Ukraine a affecté l’éducation de plus de 5 millions d’enfants

La guerre en Ukraine a affecté l’éducation de plus de 5 millions d’enfants

Ukrinform
La guerre en cours en Ukraine a perturbé l’éducation de plus de cinq millions d’enfants, a averti mardi une agence des Nations unies, appelant à un soutien international accru pour que les enfants ne prennent pas plus de retard.

Selon le rapport publié sur le site du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), l’impact de 11 mois de conflit ne fait qu’aggraver les deux années d’apprentissage perdues en raison de la pandémie de Covid-19. La situation est encore pire pour les enfants de l’est de l’Ukraine, où la guerre fait rage depuis huit ans.

« Les écoles et les structures d’éducation de la petite enfance apportent un sentiment essentiel de stabilité et de sécurité aux enfants, et le fait de ne pas apprendre pourrait avoir des conséquences tout au long de la vie », a déclaré Afshan Khan, Directeur régional de l’UNICEF pour l’Europe et l’Asie centrale.

Les combats dans les zones résidentielles ont endommagé ou détruit des milliers d’écoles et d’autres établissements scolaires à travers le pays. Dans le même temps, de nombreux parents hésitent à envoyer leurs enfants à l’école pour des raisons de sécurité.

Alors que plus de 1,9 million d’enfants avaient accès à des « possibilités d’apprentissage en ligne et que 1,3 million d’enfants étaient inscrits à une combinaison de leçons en personne et virtuelles, les récentes attaques contre l’infrastructure énergétique de l’Ukraine ont provoqué des coupures de courant généralisées ». Ce qui a laissé presque tous les enfants ukrainiens sans accès durable à l’électricité.

Dans ces conditions, même une participation à des classes virtuelles reste « un défi permanent ». « Il n’y a pas de bouton de pause possible. Il n’est pas possible de simplement reporter l’éducation des enfants et d’y revenir une fois que d’autres priorités auront été traitées, sans risquer l’avenir de toute une génération », a ajouté Mme Khan.

En dehors de l’Ukraine, la situation est également préoccupante. Environ deux enfants réfugiés ukrainiens sur trois ne sont pas actuellement inscrits dans le système éducatif du pays d’accueil, a détaillé l’agence onusienne.

Selon l’UNICEF, plusieurs facteurs sont à l’origine de cette situation, notamment le manque des capacités des structures éducatives. Au début de la crise et tout au long de l’été, de nombreuses familles de réfugiés ont aussi opté pour l’apprentissage en ligne, au lieu de fréquenter les écoles locales, dans l’espoir de pouvoir rentrer rapidement chez elles.

Dans les pays qui accueillent des réfugiés, l’UNICEF demande que l’on donne la priorité à l’intégration des enfants réfugiés ukrainiens dans les systèmes éducatifs nationaux à tous les niveaux d’enseignement.  Lorsque l’accès au système éducatif ne peut pas être assuré immédiatement, l’UNICEF appelle à la mise en place de multiples voies d’apprentissage, en particulier pour les enfants en âge de fréquenter l’école secondaire.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2023 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-