Selon les autorités ukrainiennes, l’armée russe a pillé tous les musées présents dans les territoires occupés

Selon les autorités ukrainiennes, l’armée russe a pillé tous les musées présents dans les territoires occupés

Ukrinform
Selon Rostyslav Karandieiev, ministre ukrainien de la Culture par intérim, l’armée russe a pillé la totalité des cinquante-sept musées présents dans les territoires occupés.

Dans une interview, accordée à l’édition française Le Point, Rostyslav Karandieiev a indiqué qu’avant le début de la guerre, ces musées comptaient 483 616 objets.

« Nous avons un décompte précis des unités de stockage recensées pour les grands musées. Malheureusement, plusieurs petites institutions ont vu leurs registres disparaître aussi. Comme ces lieux ne disposaient pas encore de fichier numérique centralisé, nous ne connaîtrons peut-être jamais le volume précis des collections qui s'est évaporé. C'est le cas du musée d'histoire locale de Melitopol », a-t-il déploré.

Selon le fonctionnaire, il est encore difficile de se faire une idée complète des dégâts qui ont été commis dans ces musées. Il a mentionné que rien que dans la région de Zaporijjia, les Russes avaient volé 1 845 trésors archéologiques, dont 277 en or. Au musée d'Art de Kherson, selon les seules estimations préliminaires, plus de 16 000 objets ont été volés. Soit 8 % de l'ensemble des collections. Au musée régional des traditions locales de la même ville, les Russes ont emporté 5 309 pièces.

Rostyslav Karandieiev a informé que les autorités ukrainiennes se tournaient vers les institutions internationales chargées de l'application des lois, notamment vers la Cour pénale internationale de La Haye pour pouvoir récupérer les œuvres-d ’art ukrainiens volés par la Russie.

Il y a un an, l’ONG Human Rights Watch a publié un rapport prouvant que les forces militaires russes ainsi que des civils russes opérant sous leurs ordres avaient pillé des milliers d'artefacts et d'œuvres d'art de valeur dans deux musées, une cathédrale et des archives nationales à Kherson. Les forces russes ont occupé Kherson du 2 mars au 11 novembre. Au cours de cette période, et en particulier au cours des trois dernières semaines, des soldats russes et d'autres agents de l'État russe travaillant avec eux ont pillé le musée d'art régional de Kherson, le musée régional de Kherson, la cathédrale Sainte-Catherine et les Archives nationales de la région de Kherson.

« Dans les derniers jours de l'occupation de Kherson, les forces russes ont placé des peintures, de l'or, de l'argent, des anciens artefacts grecs, des icônes religieuses et des documents historiques dans des camions à destination des territoires sous contrôle russe », a déclaré Belkis Wille, directrice adjoint de la division Crise et conflits chez Human Rights Watch. « Ce pillage systématique était une opération organisée pour priver les Ukrainiens de leur patrimoine national et équivaut à un crime de guerre, dont les auteurs devraient être tenus responsables. »


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2024 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-