Déclaration: le Conseil de surveillance de la compagnie nationale de télévision ukrainienne exhorte l'UER de respecter la souveraineté de l'Ukraine

Déclaration: le Conseil de surveillance de la compagnie nationale de télévision ukrainienne exhorte l'UER de respecter la souveraineté de l'Ukraine

Ukrinform
Les membres du Conseil de surveillance appellent la directrice générale de l'UER, Ingrid Deltenre, et l'Union européenne de radio-télévision à respecter la souveraineté de l'Ukraine, à ne pas faire de l'UER l'instrument des manipulations politiques et à ne pas empêcher avec de telles déclarations la tenue du concours. Ils exhortent également d'éviter les menaces concernant l'élimination de l'Ukraine des participants du concours de l'Eurovision.

C'est ce qui est indiqué dans une déclaration publique des membres du Conseil de surveillance de la compagnie nationale de télévision ukrainienne, en réponse à une lettre de la directrice générale de l'UER, Ingrid Deltenre, au premier ministre ukrainien Volodymyr Hroїsman, selon UA: Perchyi.

«Une attention particulière du Conseil de surveillance a été portée au fait que cette lettre contenait une menace directe, d'après laquelle la compagnie nationale de télévision ukrainienne «sera exclue des événements futurs» (c.-à-d. de la tenue de l'Eurovision), si la chanteuse russe Julia Samoilova n'est pas autorisée à entrer en Ukraine pour participer à l'Eurovision-2017... Ayant visité la Crimée sans l'autorisation du gouvernement ukrainien, Yulia Samoilova a violé la souveraineté et les lois de l'Ukraine. À part la Russie, aucun autre pays dont les télédiffuseurs publics font partie de l'Union européenne de radio-télévision, n'a aucune raison de contester les activités de Julia Samoilova, parce qu'aucun pays européen ne reconnaît l’appartenance de la Crimée à la Fédération de Russie», indique la déclaration.

La déclaration souligne que «nous partageons pleinement les sentiments négatifs des membres de l'Union européenne de radio-télévision sur le fait que le concours de cette année est utilisé comme un outil dans la confrontation actuelle entre la Russie et l'Ukraine. Cependant, nous sommes surpris que la directrice générale de l'UER exprime sa «déception» et sa «fureur» à la partie ukrainienne et non pas à la partie russe».

Les membres du Conseil de surveillance ont déclaré que cette lettre contredisait notablement les déclarations faites par Ingrid Deltenre sur «l'apolitisme» de l'Eurovision, parce qu'en fait la directrice générale de l'UER se mettait de côté de la Fédération de Russie dans sa provocation politique. La demande d'annuler la décision du Service de sécurité de l'Ukraine, adoptée dans le cadre de ses pouvoirs juridiques, de même que la thèse concernant la coordination des décisions du Service de sécurité de l'Ukraine avec l'Union européenne de radio-télévision, pourraient être considérées comme une ingérence dans les affaires intérieures de l'Ukraine, qui va au-delà des compétences de l'UER.

kh

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-