L'Estonie ne reconnaît pas les résultats des "élections" russes en Crimée

L'Estonie ne reconnaît pas les résultats des "élections" russes en Crimée

186
Ukrinform
L'Estonie a officiellement déclaré ne pas reconnaître l'annexion de la Crimée par la Fédération de Russie, ni les «élections» russes à venir dans la péninsule occupée.

Le ministre estonien des Affaires étrangères, Sven Mikser, a fait cette déclaration à l'occasion du prochain anniversaire de l'annexion de la Crimée, publiée par la suite sur le site du ministère estonien des Affaires étrangères :

"Nous condamnons l'annexion illégale perpétrée par la Fédération de Russie il y a quatre ans, qui a ignoré la constitution ukrainienne, la volonté du peuple ukrainien et les règles internationalement reconnues, la Crimée faisant partie de l'Ukraine", a déclaré Mikser, précisant également que l'Estonie condamne l’organisation des élections présidentielles par la Fédération de Russie en Crimée et à Sébastopol et ne reconnaîtra pas leurs résultats.

Le ministre estonien des Affaires étrangères affirme que la puissance occupante continue de violer les droits de l'Homme et les libertés fondamentales des citoyens ukrainiens en procédant à des arrestations et des détentions arbitraires.

Il a également rappelé que des cas de torture et de mauvais traitements avaient été signalés et que la situation du peuple indigène des Tartares de Crimée était particulièrement déplorable.

"La Russie continue d'intégrer la Crimée dans son espace politique et économique et des efforts significatifs sont déployés pour militariser la péninsule, menaçant la sécurité de la région de la mer Noire dans son ensemble.L'Estonie dénonce la construction du pont du détroit de Kertch qui n'a pas été autorisé par l'Ukraine et qui auront non seulement un impact négatif sur la sécurité, mais restreindront également l'accès des cargos aux villes portuaires ukrainiennes ", a insisté M. Mikser.

L’Estonie continue selon lui de soutenir la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Ukraine :

"Nous continuerons à évoquer la question de la Crimée sur la scène internationale et nous soutenons fermement la poursuite et la mise à jour de la politique de non-reconnaissance de l'annexion illégale de la Crimée, y compris les sanctions, et appelons à la libération des personnes illégalement emprisonnées. Il est très important que les organisations internationales aient accès à la Crimée ", a précisé le ministre estonien des Affaires étrangères.

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. • Les informations avec la mention "Publicité" et "PR", ainsi que des matériaux du bloc "Communiqués" sont publiés en vertu des droits de publicité et le seul responsable de leur contenu est l'annonceur.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-
*/ ?>