Le Conseil de l'Europe constate la réduction du nombre de prisonniers en Ukraine

Le Conseil de l'Europe constate la réduction du nombre de prisonniers en Ukraine

rapport
Ukrinform
Le Conseil de l'Europe se félicite de la tendance positive à la réduction du nombre de prisonniers en Ukraine et appelle le gouvernement ukrainien à poursuivre la réforme du système pénitentiaire.

Le Comité pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT) du Conseil de l’Europe l’a dit dans son nouveau rapport relatif à une visite ad hoc effectuée en Ukraine en août 2020, qui a été publié sur le site officiel du Conseil de l’Europe.

« De manière générale, le CPT se félicite de l’évolution en faveur d’une réduction de la population carcérale et encourage les autorités ukrainiennes à poursuivre leur programme de réforme pénitentiaire », indique le rapport.

Le Conseil de l'Europe note qu’au moment de la visite du CPT en Ukraine en août 2020, il y avait au total quelque 51 000 détenus en Ukraine (ce chiffre ne comprend pas la population carcérale des territoires qui échappent actuellement au contrôle effectif du gouvernement ukrainien, à savoir la Crimée et certaines parties des régions de Donetsk et de Louhansk), représentant un taux d’incarcération d’environ 143 pour 100 000 habitants. En revanche, ce nombre était de 57 000 en 2017.

Néanmoins, le CPT a également observé que « la proportion de prévenus était demeurée à un niveau élevé ces dernières années (environ 37 % au moment de la visite), ce qui est une indication d’un recours probablement excessif à la détention provisoire en Ukraine ».

« Des mesures devraient être prises pour garantir une approche plus restrictive du recours à la détention provisoire, notamment en encadrant strictement son usage et en encourageant un recours accru à des mesures non privatives de liberté », estime le CPT.

De plus, le CPT recommande aux autorités ukrainiennes de « prendre les mesures nécessaires dans les établissements visités pour faire en sorte qu’aucun détenu ne soit victime d’actes de représailles imputables aux membres du personnel ou à des codétenus après s’être entretenu avec la délégation, que toute plainte faisant état d’actes de ce type fasse l’objet d’une enquête effective et que les responsables soient sanctionnés en conséquence ».

kh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2021 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-