La Russie oppose son veto à une résolution du Conseil de sécurité condamnant l’annexion de territoires ukrainiens

La Russie oppose son veto à une résolution du Conseil de sécurité condamnant l’annexion de territoires ukrainiens

Ukrinform
La Russie a opposé son veto vendredi à une résolution du Conseil de sécurité qui décrit ses tentatives d'annexion illégale de quatre régions de l'Ukraine comme « une menace pour la paix et la sécurité internationales », et exige que la décision soit immédiatement et inconditionnellement annulée.

Le projet de résolution, distribué par les États-Unis et l'Ukraine, a été approuvé par dix des quinze membres du Conseil, la Russie votant contre. Quatre membres se sont abstenus, à savoir le Brésil, la Chine, le Gabon et l'Inde.

Le projet de résolution décrivait les soi-disant référendums organisés par la Russie dans les quatre régions ukrainiennes de Louhansk, Donetsk, Kherson et Zaporijjia,  considérés maintenant par Moscou comme un territoire souverain – comme illégaux et comme une tentative de modifier les frontières internationalement reconnues de l’Ukraine. 

Le texte appelait tous les États, organisations internationales et agences à ne pas reconnaître la déclaration d’annexion russe et enjoignait à la Russie de « retirer immédiatement, complètement et inconditionnellement toutes ses forces militaires » du territoire ukrainien.

En raison du veto de la Russie, l’Assemblée générale des Nations Unies doit maintenant se réunir dans les dix jours afin de permettre à ses 193 membres d’examiner et de commenter la décision de la Fédération de Russie, car depuis l’adoption d’une nouvelle procédure en avril, tout recours au droit de veto par l’un des cinq membres permanents du Conseil déclenche automatiquement un débat de l’Assemblée.

Jeudi, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a condamné le plan d’annexion comme une violation du droit international, le qualifiant d’ « escalade dangereuse » dans la guerre qui a commencé 7 mois plus tôt lors de l’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février.

« La Charte est claire », a déclaré le chef de l’ONU. « Toute annexion du territoire d’un État par un autre État résultant de la menace ou de l’emploi de la force constitue une violation des Principes de la Charte des Nations Unies ».

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2022 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-