Aujourd’hui a lieu le 31ème  anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Aujourd’hui a lieu le 31ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

398
Ukrinform
C’est aujourd’hui que la catastrophe sur de Tchernobyl, plus grand désastre écologique des temps modernes, fête son 31ème anniversaire.

Le 26 avril 1986 à 1 heures 23, une explosion chimique s’est produite sur la quatrième unité de la centrale nucléaire de Tchernobyl et a conduit aux destructions du bâtiment du réacteur et de la salle des machines. L'explosion a provoqué un incendie, qui s’est répandu sur le toit de la troisième unité. Les sapeurs-pompiers sont venus sur place toute de suite et ont essayé d’éteindre  l’incendie jusqu’à 5 heures du matin. C’est seulement le 10 mai qu’ils ont réussi à mettre fin l’incendie qui s’était déclaré à l’intérieur de la 4ème unité de la centrale.

Après l’explosion et l’incendie, un nuage radioactif s’est répandu sur le territoire Ukrainien, la Biélorussie et la Russie, mais aussi la Suède, l’Autriche, la Norvège, l’Allemagne, la Finlande, la Grèce, la Roumanie et de nombreux autres pays européens. Selon l'échelle internationale des événements nucléaires (INES) l'accident a été classé au degré le plus grave, c’est à dire le septième niveau de danger.

Depuis que l’accident a eu lieu, Moscou et le gouvernement de la République ukrainienne essayent de dissimuler cette catastrophe et ces conséquences. C’est la Suède qui a informé la première sur l’augmentation du niverau de radiation dans la zone touchée. Ce n’est que le 28 avril (1986? Il faut préciser l’année), que le gouvernement soviétique a publié son premier communiqué officiel à ce sujet.

Dans les premiers jours qui ont suivis la catastrophe, la zone a été considérée comme risquée dans un rayon de 10 km autour de la centrale, avant que cette zone ne soit élargie à 30 km. Au total, 2293 localités avec 2,6 millions d’habitants en Ukraine sont devenues radiocontaminées.

En 1986, le réacteur détruit a été couvert par un « sarcophage » spécial pour empêcher la propagation du rayonnement. On estime que, sous ce sarcophage, environ 95% du carburant qui se trouvait dans le réacteur au moment de l'accident, ainsi qu'une quantité importante de substances radioactives, se trouvent encore dans le réacteur détruit.

EH

Rubriques

L'Agence

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-