Salon du livre de Paris : Des activistes Ukrainiens en sont venus aux mains avec les gardes du corps de Prilepine ( photos, vidéo)

Salon du livre de Paris : Des activistes Ukrainiens en sont venus aux mains avec les gardes du corps de Prilepine ( photos, vidéo)

1934
Ukrinform
Des activistes ukrainiens ont organisé une action de protestation contre la présence de Zakhar Prilepine, un « écrivain russe » qui a participé aux combats dans l’est de l’Ukraine aux côtés des combattants séparatistes russes et pro-russes.

Prilepine est venu au Salon des livres pour présenter son dernier ouvrage, avec sa perception des événements dans le Donbass. Les Ukrainiens sont venus assister à la présentation avec des pancartes, dénoncant les activités de Prilepine.

"Nous avons organisé deux actions au Salon du livre en rapport avec la participation de Prilepine. La première a eu lieu lors de la présentation de son livre. Nous avons réussi à lui poser quelques questions bien désagréables sur ses activités criminelles, en lui indiquant de graves erreurs dans [la rédaction] de son livre. À la fin de l’événement, quelques activistes ont brandit des pancartes. Les gardes du corps ont alors essayé de les pousser vers la sortie. Une autre action a eu lieu au moment de la séance de dédicace de Prilepine, lorsqu'il donnait une interview pour Russia Today. Les filles ont alors hissé des pancartes « Prilepine est un écrivain assasin ». Les gardes de corps de Prilepine se sont mis à arracher les pancartes de leurs mains mais vu que nous en avions fait beaucoup, les filles en ressortaient des nouvelle. Il est à noter que des français [des visiteurs du salon - NdlR] ont été choqués par le comportement des gardes du corps de Prilepine", a confié Igor, un activiste ukrainien.

Les membres de la diaspora ukrainienne estiment que par cette action, ils ont réussi à attirer l’attention du public français sur la présence innapropriée de Prilepine à ce Salon du livre, qui se déroule en outre au moment du 4e anniversaire de l’annexion de la Crimée et durant les élections présidentielles en Russie, ainsi qu'en pleine affaire Skrypal, l'ancien espion russe empoisonné au Royaume-Uni.

"Nous sommes venues avec nos pancartes 'abord pour rappeller que la Crimée appartient à l’Ukraine et qu'elle a été annexée par la Russie il y a 4 ans, ensuite pour protester contre Zakhar Prilepine, contre sa participation au Salon deu livre international de Paris, ce qui est une absurdité absolue : La présence d'un terroriste qui s’est battu contre des militaires ukrainiens sur le territoire ukrainien", a déclaré une activiste ukrainienne.

Les activistes ukrainiens estiment également que les gardes du corps de Prilepine ont réagi à leur action de manière très agressive :

"Nous ne savons pas qui a délégué ces gardes du corps, mais il est très probable que ce soit la partie russe, car même s’ils se disaient Français, certains d’entre eux parlaient russe", ont précisé des représentants de la diaspora ukrainienne en France présents sur les lieux.

EH

Rubriques

L'Agence

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-