Environ 70% des Ukrainiens refusent d’«échanger» la Crimée contre le Donbass

Environ 70% des Ukrainiens refusent d’«échanger» la Crimée contre le Donbass

Ukrinform
Selon les résultats du sondage mené par le Fonds des initiatives démocratiques Ilko Koutcheriv, la plupart des Ukrainiens estiment que la Crimée devrait rester une partie de l’Ukraine et ne sont pas prêts à l’échanger contre le Donbass.

Ces résultats ont été présentés par Serhiy Chapovalov, analyste du Fonds, lors d’une présentation des résultats à Ukrinform.

« Depuis 2016, les Ukrainiens expriment de façon stable l'idée que la Crimée doit rester une partie de l'Ukraine, le pourcentage des citoyens qui le pensent s’élève 69% de la population de l'Ukraine. Dans les régions occidentale et centrale, plus de 80% des Ukrainiens estiment que la Crimée devrait appartenir à l’Ukraine, contre 56% au sud et 45% à l’est», a-t-il déclaré.

Dans le même temps, 24% des Ukrainiens du sud et 18% des Ukrainiens de l’est estiment que la Crimée devrait être indépendante.

« Malgré le grand nombre de problèmes auxquels l'Ukraine est confrontée aujourd'hui, la plupart des Ukrainiens (66%) considèrent qu'il est inacceptable d’«échanger» la Crimée contre le Donbass, c'est-à-dire de reconnaître l’annexion russe de la Crimée en échange du retrait de la Russie des territoires occupés du Donbass. Seuls 16% soutiennent un tel échange», a expliqué Chapovalov.

Ce sont les Ukrainiens originaires de l’ouest (81%) et du centre (77%) qui s’opposent le plus catégoriquement à cette option contre ceux qui sont originaires du sud (56%) et de l'est (41%), mais dans ces régions, une certaine partie de la population estime qu’«il est nécessaire de s'accorder sur toute proposition susceptible de conduire à la paix, même aux dépens de la Crimée». (23% au sud et 18% à l'est).

Les évaluations optimistes des perspectives d’un retour du contrôle ukrainien sur la Crimée l'emportent sur les estimations pessimistes: 48% des Ukrainiens considèrent ce retour comme réel et 36% ne croient pas en une telle opportunité. Dans le même temps, seuls 5% pensent qu'un tel retour est possible dans un proche avenir (contre 22% en mai 2016). Le niveau d'incertitude des opinions sur cette question a également légèrement augmenté (de 8% à 17%).

La prépondérance des attentes optimistes quant à la possibilité de revenir en Crimée est principalement observée chez les habitants de l’Ouest et du Centre (parmi lesquels respectivement 65% et 54% considèrent qu’un retour de la Crimée est réel), tandis que la population du Sud et de l’Est (51%)est plutôt pessimiste à cet égard.

Le sondage a été réalisé par le Fonds des Intiatives démocratiques Ilko Koutcheriv conjointement avec le service sociologique du Centre Razoumkov du 16 au 22 août 2018 dans toutes les régions de l’Ukraine exepté des régions occupées de Donetsk et de Louhansk.

Lire aussi : 78% des Ukrainiens ne font pas confiance aux tribunaux

EH

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-