La jeunesse d’Épiphane, métropolite de la nouvelle Église orthodoxe ukrainienne

La jeunesse d’Épiphane, métropolite de la nouvelle Église orthodoxe ukrainienne

87
Ukrinform
Il aimait lire et était bien trop sérieux pour son âge

Le correspondant d’Ukrinform s’est rendu dans le village natal d’Épiphane, nouveau chef élu de l'Église orthodoxe, nouvellement créée en Ukraine, pour interroger ceux qui l’ont connu dans son enfance et son adolescence.

Épiphane (Serhiy Petrovitch Dumenko) est né le 3 février 1979 dans le village de Vovkovo, district d'Ivanivsky, dans la région d'Odessa. Cependant, il a grandi en Bukovine dans le village de Stara Zhadova du district de Storozhinets.

Ce village de 2 500 habitants, où coexistent différentes confessions, est situé à environ 50 kilomètres du centre régional, au pied des Carpates.

IL GARDAIT UNE VACHE EN LISANT

Dès son enfance, le futur chef de l'Église orthodoxe ukrainienne, le métropolite Épiphane, ainsi que sa mère et sa grand-mère, allaient à l'église orthodoxe du patriarcat de Moscou, car le diocèse de l’Église du Patriarcat de Kyiv n’a été représenté à Stara Zhadova qu'en 1992.

L’église du Patriarcat de Moscou que fréquentait Serhiy Dumenko

On m’a dit que la famille d’Épiphane  vivait à la périphérie du village, alors j'y suis allé. Une maison de campagne typique, à un étage, soigneusement entretenue. Ce village, dit-on, n’a pas du tout changé depuis que Épiphane est devenu métropolite à Kyiv.

Dans la maison du métropolite Épiphane il n'y a personne. La ferme est prise en charge par un voisin. On dit que la mère du métropolite s'est rendue à Kyiv après le Conseil de l'unité et ses deux frères sont maintenant partis à l’étranger pour travailler.

Halyna Danylyuk

« Sa maman est allée à Kyiv pour soutenir son fils », raconte Halyna Danylyuk, une voisine, « J'ai appris cette nouvelle sur Internet. Tout le monde était content car cet enfant a grandi sous nos yeux. C’était un très bon enfant, il n’a jamais offensé aucun de ses voisins. Il s’intéressait aux  questions religieuses depuis son enfance. Quand il était à l'école, il commandait par téléphone des livres concernant la religion. Il aimait beaucoup lire et étudier à l'école. Il sortait toujours avec un livre, il gardait même sa vache avec. Il aidait aussi sa mère à la ferme, s’occupait des vaches et des cochons et faisait du jardinage, en fait, c’était lui qui gérait l’ensemble. Après l’école, il est parti étudier dans diverses institutions religieuses, même en Grèce ».

A l'école secondaire, où le nouveau chef de l'Église orthodoxe ukrainienne a étudié, on peut voir un panneau avec les  photos d’élèves diplômés et remarqués par l'institution, parmi celles-ci, une photographie de Serhiy Dumenko, devenu le métropolite Épiphane.

« C’est un panneau où nous affichons des informations concernant les diplômés de notre école, ceux qui se sont fait connaître en dehors du village, du district ou même de la région. Il y a aussi une photo de notre diplômé Serhiy Dumenko, métropolite Épiphane et chef de l'Église orthodoxe unie d'Ukraine », explique avec fierté la directrice de l'école, Hanna Hranat, « Cette photo figure sur notre tableau d'honneur depuis qu'il est devenu le métropolite de Pereyaslav-Khmelnitsky et de Bila Tserkva, il y a 6 ans ».

Hanna Hranat

IL ÉTAIT BIEN TROP SÉRIEUX POUR SON ÂGE

« Nos premières émotions, lorsque nous avons appris la nouvelle de son élection au poste de chef de l'église ukrainienne, ce fut la joie et l'excitation », déclara la femme. Elle poursuit «  Il a maintenant une mission très importante, honorable et responsable. Que Dieu lui donne la santé pour qu'il puisse réaliser  cette mission. J'ai été son professeur de mathématique en 4 e et en 5e années de sa scolarité et à l’époque j’ai pensé que ce ne serait pas un homme ordinaire. Il était très calme, je ne me souviens pas l’avoir vu se battre, se disputer ou se plaindre de quiconque. Et quand il a choisi cette voie, quand nous avons appris qu'il était allé étudier pour devenir prêtre, j'ai dit que je l'avais vu dans ce rôle quand il était encore petit ».

Serhiy Dumenko, en haut à droite

Avec le directeur, nous sommes allés dans une classe où le futur chef de l’église orthodoxe ukrainienne a étudié. Une leçon était en cours.

« C'est dans cette classe que Serhiy Dumenko était assis à la première table. Alors, les enfants, vous avez quelqu'un pour exemple », dit la maitresse.

Le directeur nous a montré le livre « La demeure de l'archange », que le père Épiphane avait précédemment offert en mémoire de l’école de son enfance.

« Serhiy était très responsable et n’est jamais venu en classe sans avoir préparé ses devoirs. Je ne dirai pas qu'il n’avait que d’excellentes notes, mais en mathématiques en 4e et 5e années, il avait la meilleure note. Il était très curieux en classe. Mais surtout, il s'intéressait toujours à l'histoire et aux disciplines sociologiques et humaines, il lisait beaucoup. C'est exactement ce qui le différenciait des autres enfants : il était très sérieux, réfléchi et responsables pour un enfant de cet âge. Il était soigné dans tous les domaines, tant dans la tenue de son cahier que dans son apparence », raconte le directeur.

La troisième année. Serhiy Dumenko en haut à droite

Vassyl Babintchouk, professeur de géographie du futur métropolite Épiphane, raconte que son élève était calme et équilibré.

Vassyl Babintchouk

« Serhiy Dumenko a étudié dans notre école il y a 20 ans. Il était très calme. Déjà si jeune, il réfléchissait toujours avant de parler. Il aimait justifier ses réponses. C'est ce qui le distinguait des autres. Et pour le reste, il était comme tous les élèves : il aimait jouer au football, rire et s’amuser avec d’autres enfants, mais néanmoins, il était  un peu plus calme que les autres », a déclaré le professeur.

IL LAISSAIT LES AUTRES COPIER SES DEVOIRS, MAIS IL COPIAT AUSSI DE TEMPS EN TEMPS LES DEVOIRS DES AUTRES

Maryna Mazur, ancienne camarade de classe d’Épiphane, devenue professeur dans cette même école, a également accepté de nous parler des années de jeunesse du métropolite. Elle a précisé que le chef nouvellement élu de l'Église orthodoxe unie entretenait une relation permanente avec ses camarades de classe.

Maryna Mazur

«  Nous étions assez proches quand nous étions à l’école et même après la fin d’études quand Serhiy est entré au séminaire, nous sommes restés en contact. Il s'intéressait à la vie de nos camarades de classe. Quand quelqu'un avait besoin d'aide, il ne refusait jamais et essayait d'aider à sa mesure. En 2016, cela faisait 20 ans que nous avions terminé nos études. Pour la réunion des anciens élèves, je l'ai personnellement appelé et invité. Il a accepté et prévu de venir, mais au dernier moment, il m’a rappelée et m'a dit qu'il devait se rendre à une réunion importante à l'étranger. Il a demandé de saluer tous nos camarades de classe et s’est excusé de ne pas pouvoir venir », raconte-elle.

Le camarade de classe du métropolite se souvient:

« Tout, bien sûr, est arrivé dans notre classe. Le plus souvent, Serhiy lui-même faisait ses devoirs et permettait à d’autres de les recopier. Mais il y avait des moments où il recopiait les devoir des autres. C'était une vie scolaire normale. Il était venu avec nous faire du campinget dans les montagnes avec notre professeur de classe, maintenant décédé. C'était un gars simple, ordinaire ».

La femme a montré plusieurs photos de l'école qu'elle a trouvées dans son bureau. Ce sont des photos en noir et blanc de la classe des jeunes et déjà des images en couleur d'élèves adultes.

« Voici Serhiy, à droite, vêtu d'une chemise blanche avec une cravate. Mais c'est une photo de la remise des diplômes, il est à côté de notre professeur qui est aussi en costume avec une cravate. Toujours très élégant et propre et, de plus, il a terminé l'école avec des très bonnes notes », se souvient la jeune femme.

Serhiy Dumenko, en bas à droite

Serhiy Dumenko, en bas le troisième à droite

Tous les anciens voisins du métropolite Épiphane, avec lesquels nous avons réussi à communiquer, se sont sincèrement réjouis de son élection et lui ont, en même temps, souhaité de la patience dans cette difficile mission.

« Je lui souhaite beaucoup de santé, de patience et de sagesse. Qu’il puisse réussir tous les projets, que tous ses rêves soient exaucés », lui souhaite Maryna Mazur.

Comme Ukrinform l’a déjà relevé, le 15 décembre, un Conseil de réunification a eu lieu à la cathédrale Sainte Sophie à Kyiv. Les membres du Conseil ont élu le chef de la nouvelle Église ukrainienne locale autocéphale qui recevra le Tomos.   C’est Épiphane, métropolite de Pereyaslav-Khmelnitsky et de Bila Tserkva qui a recueilli la majorité des votes. Le 16 décembre, il a servi sa  première liturgie, en tant que Primat de l’Église orthodoxe unie d’Ukraine, dans la cathédrale, aux dômes d’or, Saint-Michel de Kyiv.

Vitaly Oliynyk, Tchernivtsi.

EH

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-