Séquelles de la guerre: 22% des habitants des zones de conflit souffrent de troubles mentaux

Séquelles de la guerre: 22% des habitants des zones de conflit souffrent de troubles mentaux

Ukrinform
Une personne sur cinq (22% de la population totale) vivant dans une zone de conflit, souffre d'un trouble mental, et les femmes sont plus sensibles à ces troubles.

Ceci est démontré par les données d'une grande étude avec la participation de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et d'un certain nombre d'universités de médecine de premier plan dans le monde.

«Une personne sur cinq vivant dans une zone de conflit souffre d'une forme de trouble mental. Des signes de dépression, d'anxiété, de trouble de stress post-traumatique, de trouble bipolaire ou de schizophrénie sont observés chez 22% de la population dans les zones de conflit et chez 9% de la population touchée par un conflit, la maladie mentale porte une forme moyennement grave ou grave», peut-on lire dans le rapport.

Des années de recherche ont révélé que 5% des personnes vivant dans des zones de conflit souffrent de troubles mentaux graves et 13% de troubles légers. Il est à noter que dans les situations de conflit, les femmes sont plus susceptibles que les hommes de contracter une maladie mentale, tandis qu'avec l'âge, le risque de développer un trouble mental augmente, quel que soit le sexe.

«Les experts sont convaincus que leurs recherches représentent l'image la plus précise à ce jour: ils ont utilisé des informations publiées depuis près de 30 ans - de 1980 à août 2017 - provenant de 39 pays, et des données des zones où les conflits n’ont pas disparu ces 10 dernières années. Parmi eux figurent l'Afghanistan, l'Irak, le Yémen, le Nigeria, la Somalie, la Syrie et le Sud-Soudan », ont déclaré des experts.

eh

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-