Quel sort sera réservé aux animaux de cirque et à leurs dresseurs en Ukraine?

Quel sort sera réservé aux animaux de cirque et à leurs dresseurs en Ukraine?

Ukrinform
Récemment, six lions de cirque ont déménagé au Centre de réhabilitation des prédateurs Vasylivka, dans la région de Zaporijjia. Leur dompteur, Olexiy Pinko, les accompagne dans leur nouveau domicile.

Le correspondant d'Ukrinform s’est entretenu avec Olexandre Pylyshenko, propriétaire du centre de réadaptation des prédateurs.

«Ces six lions nous sont arrivés de Kharkiv. Ils pourraient participer à des spectacles de cirque pendant encore un an, car les programmes de cirque doivent être modifiés à partir de 2021, mais les directeurs ne veulent plus engager des dompteurs d'animaux. Donc, les lions et leur dompteur se sont installés chez nous», a-t-il expliqué.

Pour les animaux de cirque, Olexandre a construit des pavillons temporaires dans lesquels ils vivront jusqu'au printemps. Dès que les températures le permettront, tous les animaux seront placés dans des pavillons extérieurs.

«Les animaux ont entre 5 et 15 ans. Ils voyageaient et vivaient dans des cirques, c'est-à-dire qu'ils étaient au chaud. Ils ne sont pas habitués au froid et au gel. Nous les sortirons au printemps », explique Olexandre.

Le propriétaire des félins est le célèbre dompteur ukrainien Olexiy Pinko. Il a travaillé dans le milieu du cirque pendant un quart de siècle, dont 16 ans avec des lions. Auparavant il était acrobate aérien. Olexiy travaillait avec sa femme Veronica, mais ils se sont séparés il y a quelques années. Après le divorce, la carrière d’Olexiy n’a pas été très réussie: pour nourrir ses animaux, il a même dû vendre son appartement à Kharkiv.

«Que peut-il faire d'autre? Je n’arrive pas à l’imaginer refaire sa vie sans animaux. Il a besoin d'un foyer et nous avons besoin de personnel qualifié », explique Pylyshenko.

À Vasylivka, le dompteur va changer de profession et devenir quelque chose comme un gardien de lions. Pylyshenko explique: personne ne connaît mieux la psychologie du comportement animal qu'une personne qui a travaillé avec eux pendant une décennie et demie. Désormais, Olexiy Pinko sera une sorte de guide entre les visiteurs et les lions.

«Il devra changer la façon dont il interagit avec les animaux, mais il travaillera toujours avec eux», explique le propriétaire du centre de réhabilitation animale.

Soit dit en passant, le lion nommé Leo, qui a été envoyé en Afrique du Sud il y a quelques semaines, a été sauvé de la mort par Olexiy Pinko. Le pauvre animal aurait dû être tué, car à la naissance il avait les pattes postérieures paralysées. Olexiy a réussi à le soigner, il l’emmenait avec lui en tournée, puis il l’a transféré dans un zoo privé «Le parc Pokrovsky periode».

Malheureusement, nous n'avons pas réussi à dicuter directement avec Olexiy Pinko. Il a dû prendre un congé afin de régler ses affaires personnelles.

Un autre habitant du centre Vasylivka est un lion blanc prénommé «Smile», âgé de 11 ans. Auparavant, il travaillait comme artiste de cirque pour une attraction française. Mais ses propriétaires l’ont abandonné en Ukraine.

Alice et Timofey Potapovytch sont deux ours abandonnés eux aussi par leurs propriétaires. En plus, Alice est aveugle. Ils resteront à Vasylivka jusqu'en mars, après quoi ils partiront à l'étranger, où ils vivront également dans un centre de réadaptation.

Alexander Pylyshenko craint que, après que les cirques commencent officiellement à travailler sans animaux, de nombreux dresseurs seront au chômage en Ukraine et encore plus d'animaux seront abandonnés. Car seuls les animaux qui appartiennent officiellement à l'État peuvent être transférés dans des centres de réadaptation.

La construction d’une clinique qui deviendra une partie intégrante du centre de réadaptation est en cours à Vasylivka. Au rez-de-chaussée, il y aura une salle d'opération, des bureaux, des garages pour les machines et au deuxième étage, des logements pour les vétérinaires spécialisés.

«Nous sommes désormais en contact avec l'Académie vétérinaire de Dnipro. Nous allons organiser des ateliers pour leurs étudiants de dernière année afin qu’ils viennent chez nous, travaillent et acquièrent un peu d'expérience avant l'obtention de leur diplôme. À l'avenir, sous contrat, nous leur fournirons un logement et du travail. Idéalement, cela devrait être un couple de vétérinaires. Nous voulons qu'ils puissent vivre et contrôler la situation tous les jours », explique Pylyshenko.

Selon les prévisions préliminaires, la clinique commencera à fonctionner au début de 2021.

Olga Zvonareva, Zaporijjya

Photos de Dmytro Smolenko

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2020 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-