Coronavirus : 500.000 morts et 10 millions de cas dans le monde en six mois

Coronavirus : 500.000 morts et 10 millions de cas dans le monde en six mois

Ukrinform
Plus de 10 millions de cas confirmés de Covid-19 et 500.000 décès liés à la maladie ont officiellement été enregistrés dans le monde, a indiqué lundi l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Six mois après que les premiers cas de nouveau coronavirus en Chine lui furent rapportés, l’OMS annonce que la barre des 500.000 décès lié à la Covid-19 et des 10 millions de cas dans le monde a été atteinte.

Plus de la moitié des cas de Covid-19 (5,42 millions) ont été enregistrés dans les Amériques, précise l’agence onusienne dans son rapport de situation en date du 29 juin.

Les États-Unis et le Brésil restent les deux pays les plus touchés part la pandémie aussi bien en termes de cas (respectivement près de 2,5 millions et plus de 1,3 millions) que de décès (respectivement plus de 125.000 et plus de 57.000).

« Il y a six mois, aucun de nous n'aurait pu imaginer comment notre monde - et nos vies - seraient plongés dans la tourmente par ce nouveau virus », a déclaré le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus. « La pandémie a fait ressortir le meilleur et le pire de l'humanité », a-t-il ajouté.

Au cours de ces six derniers mois, l'OMS et ses partenaires ont travaillé sans relâche pour aider tous les pays à se préparer face à ce nouveau virus et à y répondre.

Alors que la communauté scientifique mondiale œuvre à trouver un vaccin contre la Covid-19, l’agence onusienne a tenu à rappeler les cinq priorités sur lesquelles chaque pays « doit se concentrer maintenant, pour sauver des vies maintenant ».

L’OMS rappelle les cinq priorités à tous les pays face au coronavirus

1/ Autonomisez les communautés. Chaque individu doit comprendre qu'il n'est pas impuissant et qu’il y a des choses et gestes à faire pour se protéger et protéger les autres : respecter la distanciation physique, bien se laver les mains, se couvrir sa bouche en cas de toux, rester à la maison si on se sent malade, porter des masques et partager uniquement des informations provenant de sources fiables. « Vous êtes peut-être dans une catégorie à faible risque, mais les choix que vous faites peuvent faire la différence entre la vie et la mort pour quelqu'un d'autre », a rappelé le Dr. Tedros.

2/ Eliminer la transmission du virus. Tous les pays doivent prendre des mesures pour éliminer la propagation du virus quelque soit leur situation : pas de cas, des groupes de cas ou une transmission communautaire. Tous les pays doivent veiller à ce que les agents de santé aient accès à une formation et à un équipement de protection individuelle. La surveillance pour trouver des cas doit être améliorée. Le recours aux hautes technologies ne constitue pas nécessairement le moyen le plus efficace pour rompre les chaînes de transmission. Cela peut être effectué par un large éventail de professionnels mobilisés pour rechercher les cas et leurs contacts et les mettre en quarantaine. « De nombreux pays ont en fait utilisé des professionnels n’appartenant pas au secteur de la santé pour effectuer la recherche des contacts », a expliqué le chef de l’OMS.

3/ Sauvez des vies. L'identification précoce des cas et l’apport de soins cliniques sauvent des vies. Fournir de l'oxygène et de la dexaméthasone aux personnes atteintes de maladies graves et critiques sauve des vies, rappelle ainsi l’OMS qui appelle à prêter une attention particulière aux groupes à haut risque, notamment aux personnes âgées vivant dans des établissements de soins de longue durée. « Le Japon l'a fait : il a l'une des populations de personnes âgées les plus élevées, mais son taux de mortalité est faible », a dit le Dr. Tedros. « De nombreux pays peuvent le faire, ils peuvent sauver des vies ».

4/ Accélérer la recherche. Si la communauté scientifique a déjà beaucoup appris sur le coronavirus, il reste encore beaucoup de points d’interrogation et d’inconnues et les outils pour le contrer sont nécessaires. Cette semaine, l’OMS tient une deuxième réunion pour évaluer les progrès de la recherche et du développement et réévaluer les priorités de recherche sur la Covid-19.

5/ Faire preuve de leadership politique. Comme l’OMS l’a déjà dit à plusieurs reprises, l'unité nationale dans chaque pays et la solidarité mondiale sont essentielles pour mettre en œuvre une stratégie globale visant à supprimer la transmission de la Covid-19, à sauver des vies et à minimiser l'impact social et économique du virus.

« Quelle que soit l'étape à laquelle se trouve un pays, ces cinq priorités - si elles sont mises en œuvre de manière cohérente et cohérente - peuvent inverser la tendance », a assuré le Dr. Tedros.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2020 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-